Charles Ateba Eyene jette l’éponge

Elections législatives et municipales 2013. Vice-président de la commission départementale de l’Océan, dans la région du Sud, pour le Rdpc, il vient de renoncer à ses fonctions à quelques heures de la campagne électorale.

ateba_eyene

La campagne électorale s’ouvre ce dimanche 15 septembre 2013. A quarante-huit heures des hostilités, les eaux semblent troublées dans le département de l’Océan, dans la région du Sud. La faute à cette renonciation de Charles Ateba Eyene de ses fonctions de vice-président de la commission départementale du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). Une décision qui ne surprendrait pas certains militants dans la ville de Douala. « Ce militant se plaint tout le temps. Ce n’est pas surprenant quand on sait tout ce qu’il a raconté sur le parti lors de son passage sur les antennes de la chaîne de télévision Spectrum télévision (Stv). Ces propos voilés annonçaient une probable démission. Les camarades ne devraient pas se lamenter mais se concentrer sur la campagne électorale qui débute ce dimanche », propose un militant sous anonymat.

C’est par une correspondance datée du lundi 9 septembre 2013 et adressée à Jean Kuete, secrétaire national du comité central du Rdpc, que Dr Charles Ateba Eyene a signifié son refus de prendre part à la campagne électorale en vu des élections du 30 septembre prochain. Les griefs émis depuis son passage sur les antennes de Stv dans l’émission « Entretien avec… » n’ont pas changé. Il s’indigne d’une part de la suppression de son nom, malgré sa popularité reconnue sur ce terrain, sur la liste lors des investitures dans le parti. D’autre part, il dit ne pas vouloir être comptable des dommages causés lors de ses investitures par des militants non qualifiés. Car, « la politique des investitures a crée de graves déchirures et frustration dans le Rdpc. On a fait confiance aux non-militants sur le terrain et des noms ont disparu des listes. Pourtant, ça ne devrait pas. Il se fait tard maintenant pour résoudre ce problème », soulignait-il. Ce dernier estimait d’ailleurs que la bataille sera plus interne dans son parti. Surtout qu’on sait que le Rdpc est l’unique parti politique en lice dans ce département pour les élections couplées à venir.

Comme lui, d’aucuns redoutent déjà un fort taux d’abstention et même de bagarres sur le terrain de la campagne électorale. D’autres se demandent pourquoi, il ne démissionne pas définitivement du Rdpc au vu des nombreuses plaintes émises chaque fois. A cela, Charles Ateba Eyene avait répondu que le meilleur combat se fait quand on est dans la maison et n’ont à l’extérieur. L’on devrait donc s’attendre à d’autres fortes sorties de l’homme politique.

Frank William BATCHOU