Centrafrique : Ouverture d’une enquête judiciaire suite à l’enlèvement d’un ministre – 26/01/2015

Armel Ningatoloum Sayo, ministre centrafricain de la Jeunesse et des Sports, enlevé dimanche matin à Bangui. Photo d'archives
Armel Ningatoloum Sayo, ministre centrafricain de la Jeunesse et des Sports, enlevé dimanche matin à Bangui. Photo d’archives

Le gouvernement centrafricain a condamne énergiquement l’enlèvement, dimanche matin au 8ème arrondissement de Bangui, du ministre de la Jeunesse et des Sports, Armel Ningatoloum Sayo, annonçant dans la foulée l’ouverture d’une enquête judiciaire.

Le ministre était à bord de son véhicule avec sa famille quand des hommes en moto l’ont sommé de descendre de la voiture et de les suivre. Depuis lors, on n’a eu aucune nouvelle de lui.

Réuni en urgence, le gouvernement a publié dans l’après-midi un communiqué où il condamne cet acte et annonce avoir instruit le parquet du Tribunal de Grande instance de Bangui pour l’ouverture d’une enquête judiciaire destinée à arrêter les auteurs de ce rapt et à les traduire en justice.

Le communiqué gouvernemental a aussi lancé un appel à témoin pour avoir des informations sur les preneurs d’otage et le lieu où ceux-ci ont gardé le ministre Sayo.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz