Centrafrique : Le ministre français de la Défense annonce la fin en 2016 de l’opération “Sangaris”

Jean-Yves Le Drian, le ministre français de la Défense, a annoncé la fin de l'opération "Sangaris" | © AFP / BERTRAND GUAY
Jean-Yves Le Drian a annoncé la fin de l’opération “Sangaris” | © AFP / BERTRAND GUAY

L’opération “Sangaris”, déployée en 2013 par la France avec 2500 militaires devant contribuer à mettre fin aux violences communautaires en Centrafrique, prendra fin cette année, a annoncé le ministre français de la Défense.

Selon Jean-Yves Ledrian qui s’adressait, mercredi, aux troupes françaises dans leur base située à l’aéroport international de Bangui Mpoko, le travail pour lequel Paris a envoyé ses troupes est terminé avec l’élection du nouveau Président de la République.

Le même jour, le ministre français avait assisté à la cérémonie d’investiture de Faustin Archange Touadéra, le président élu de la Centrafrique.

Toutefois, a souligné Yves Ledrian, ce départ de la force “Sangari” ne concerne pas tous ces éléments dans la mesure où certains vont rester pour appuyer les casques bleus déployés en Centrafrique.

Au fil du temps, il y a eu des retraits partiels et de 2500, les soldats sont actuellement sont au nombre de 900.

Leur présence a permis le retour progressif de la sécurité à Bangui, la capitale, et dans plusieurs autres zones du pays. Cela explique pourquoi dans l’optique la consolider la paix les nouvelles autorités souhaitent la poursuite de l’opération “Sangari”.

Même si, contrairement à ce qu’espéraient beaucoup de Centrafricains, les militaires français n’ont pas entièrement désarmé les groupes armés qui continuent de terroriser les populations.

© CAMERPOST avec © APA