Centrafrique : La MINUSCA condamne l’attaque contre un casque bleu à Bangui

Parfait Onanga Anianga, chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA) | © UN
Parfait Onanga Anianga, chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA) | © UN

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) condamne fermement l’attaque dont un casque bleu a été la cible à Bangui le 18 janvier dernier, indique un communiqué publié ce vendredi à Bangui.

Selon le communiqué signé du porte-parole de la MINUSCA, Vladimir Monteiro, le militaire a été blessé par balles alors qu’il sécurisait les installations du Centre de traitement des données de l’Autorité nationale des élections (ANE).

La MINUSCA met en garde les responsables de ‘’cet acte intolérable” et rappelle que toute agression contre des Casques bleus constitue ‘’un crime de guerre passible de poursuites au regard des conventions internationales”.

Au moment où la Cour constitutionnelle de transition s’apprête à annoncer, lundi matin, les résultats définitifs des élections présidentielle et législatives, la MINUSCA appelle à ‘’la vigilance face aux ennemis de la paix et met en garde contre toute attitude visant à perturber le processus électoral, qui s’est jusque-là, déroulé dans un climat apaisé grâce au civisme démontré par les Centrafricains”.

La MINUSCA, en étroite collaboration avec les Forces de sécurité intérieures et Sangaris, se dit ‘’déterminée à recourir à tous les moyens disponibles pour protéger le droit du peuple centrafricain de choisir librement et de manière transparente son prochain gouvernement”, conclut le communiqué.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz