Centrafrique : Faustin Archange Touadéra invité à rompre avec “le népotisme, le clientélisme et l’impunité”

Faustin-Archange Touadéra en campagne à Bangui, le 12 février 2016 | © REUTERS/Siegfried Modola
Faustin Archange Touadéra en campagne à Bangui, le 12 février 2016 | © REUTERS/Siegfried Modola

L’imam Oumar Kobine Layama, président du conseil d’administration de la plateforme des confessions religieuses de Centrafrique, a appelé le nouveau chef de l’Etat centrafricain, Faustin Archange Touadéra, à se démarquer de ses prédécesseurs, en rompant avec le népotisme, le clientélisme et l’impunité.

‘’On reconnait le maçon au pied du mur” (…) nous avons un nouveau Président qui a été élu par les Centrafricains. Il faut qu’il gère le pays avec tous les Centrafricains et non avec des groupes d’individus, son clan ou ses amis. Il doit associer tous les Centrafricains à la gouvernance du pays. C’est le clientélisme, le népotisme et l’impunité qui ont plongé le pays dans la crise”, a notamment affirmé l’imam Kobine, dans une déclaration relayée mercredi par la presse locale.

L’érudit s’exprimait au nom de la plateforme des confessions religieuses de Centrafrique, une organisation née au lendemain de la prise de pouvoir du chef rebelle des sélékas, Michel Djotodjia, dont le règne a été marqué par des violences communautaires.

L’Archevêque de Bangui, Mgr Dieudonné Nzapalaïnga, le président de la communauté islamique de Centrafrique, l’imam Oumar Kobine Layama et le président de l’Alliance des évangéliques de Centrafrique, le pasteur Nicolas Grékoyamé ont créé la plateforme des confessions religieuses pour sensibiliser les croyants sur les vertus religieuses qui bannissent les violences.

Leurs actions ont beaucoup contribué à résoudre certaines crises en Centrafrique.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz