Canada – Just Wôan : l’artiste camerounais sera au 10ème anniversaire de Diversité artistique à Montréal

Just Wôan au festival international de jazz de Montréal 2015 | Archives/Miss Meuré/TM
Just Wôan au festival international de jazz de Montréal 2015 | Archives/Miss Meuré/TM

Le guitariste qui vient de mettre dans les bacs son troisième album « A Second Chance » multiplie les concerts depuis la sortie de cet album le 30 mai 2016. Après avoir presté au Festivoix de Trois-Rivières les 29 et 30 juin dernier, au pars François-Perrault, quartier Saint Michel à Montréal le 13 juillet, il est attendu aux festivités entourant le 10eme anniversaire de Diversité Artistique Montréal le 16 septembre prochain à la Tohu.

Artiste camerounais établi à Montréal depuis 2012. Son troisième ouvrage, chanté quasi exclusivement en langue traditionnelle  Bafia, l’une des 230 langues du Cameroun, est un album de musiques actuelles aux influences pop et rock. Il est composé de dix titres à l’instar de : Nguété, Dunia, Woa, Bell à Bozi, A Second Chance, Bessou, Bell Yem, Kourouh, Tata Flora, Bafia Spirit.

L’artiste est connu pour chanter comme Ottou Marcellin, Etub’Anyang, Donny Elwood ou encore Cyrille Effala. Et pourquoi ne pas citer ceux qui les ont inspirés, depuis l’Hexagone, entre Francis Cabrel et Georges Brassens. A en croire les fans, « il s’agit de la musique d’écoute, du genre qu’on aime écouter en spectacle dans les Centres culturels français et, pour reprendre certaines assertions, celles-là que l’on peut bien suivre en s’occupant d’autre chose. Des musiques françaises dans leur ton, mais avec les mots de chez nous pour parler de l’amour, de la paix et bien d’autres thèmes encore », confient les passionnés de musique à CAMERPOST.

A Second Chance

A ce propos, disons qu’il y a des événements dans la vie qui laissent des traces. Just Wôan l’a appris à ses dépens alors qu’il s’est retrouvé piégé à l’aéroport de Bruxelles le 22 mars 2016 lors des attentats qui ont fait des centaines de blessés et fauchés des dizaines de vie. Les événements qu’il a vécus ont donné une toute nouvelle couleur à cet album. Pour lui, « c’est souvent confronté à la mort qu’on se rend compte que la vie est précieuse. Une deuxième vie…une deuxième opportunité. A Second Chance, c’est bien plus qu’un disque, c’est la recette du jeune auteur compositeur pour construire un monde meilleur et plus équitable ».

Par ailleurs, Just Wôan, de son vrai nom Justin Itoko, naît à Yaoundé, au Cameroun. Enfant, il se passionne d’abord de dessin, de peinture puis de théâtre avant de découvrir, pendant son adolescence, sa passion et son talent pour la musique. Il apprend tour à tour à jouer du piano, de la guitare, de la batterie, de la basse et des percussions et développe sa voix en chantant dans la chorale de l’église qu’il fréquente avec sa famille. Jeune adulte, il suit une formation d’ingénieur de son, compose des bandes sonores de publicités et travaille comme animateur radio. Toutes ses expériences cumulées font de Just Wôan un artiste complet, à la fois homme-orchestre et producteur de talent.

 

© CAMERPOST par Linda Mbiapa