Can féminine 2016 : Des renforts pour les Lionnes indomptables du Cameroun

Des renforts pour les Lionnes indomptables du Cameroun | © CAMERPOST / Olivier Ndema Epo
Des renforts pour les Lionnes indomptables du Cameroun | © CAMERPOST / Olivier Ndema Epo

La sélection camerounaise va s’enrichir de joueuses professionnelles. Des négociations sont en cours d’aboutissement entre le Cameroun et plusieurs clubs professionnels.

Une dizaine de footballeuses professionnelles ou plus pourraient rejoindre Carl Enow Ngatchu. Elles pourraient être libérées par leurs clubs avant la Coupe d’Afrique des Nations (Can) 2016. Elles viendraient densifier un groupe constitué en majorité d’amateurs.

Le plus gros contingent de ces footballeuses professionnelles se trouve en Europe. Parmi ces renforts annoncés, l’on retrouve des filles ayant pris part à la Coupe du monde 2015 au Canada. La participation de Gaëlle Enganamouit à la seconde Can organisée par le Cameroun demeure hypothétique. Le public camerounais garde toutefois des chances d’observer les accélérations de Gabrielle Aboudi Onguéné, sur le front de l’attaque. L’attaquante a récemment été sacrée championne de Russie avec son club Rosiyanka. C’était le 25 septembre. Le championnat n’y est plus qu’à une journée de son terme. La camerounaise est la deuxième meilleure buteuse du tournoi. Elle a inscrit six (6) buts en dix sept (17) rencontres.

Nchout Njoya Adjara du championnat de Suède est également attendue. Idem pour Raïssa Feudjou sous contrat avec une équipe finlandaise. Elles pourraient rallier le Cameroun en octobre prochain, une fois libérée de leurs engagements. L’on n’oublie pas Ada Jacquette du Championnat turc, Astrid Virlovette de la Ligue française, Vanessa Siakam de la République sud-africaine, ou encore Melvis Ndifor qui évolue au Nigéria. D’autres internationales camerounaises pourraient aussi obtenir leur libération et rejoindre le groupe de Carl Enow Ngatchu, Dans les rangs des professionnelles attendues l’on retrouve également des aspirantes au statut d’internationales camerounaises. Ce sont en général des camerounaises d’origine ayant acquis une autre nationalité, mais désireuses de revêtir le vert-rouge-jaune.

Les nouvelles arrivantes viendront renforcer le groupe initial, déjà constitué de quelques professionnelles. Parmi ces dernières l’on retrouve entre autres : la capitaine Christine Mani, Augustine Siliki Edjangue, Geneviève Ngo Mbeleck, Brigitte Omboudou ou encore Annette Ngo Ndom.

© CAMERPOST par Olivier Ndema Epo

Poster un Commentaire

22 Commentaires sur "Can féminine 2016 : Des renforts pour les Lionnes indomptables du Cameroun"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
NDzomo Bachirou

Sont ELles Camerounaises ???

Jean-claude Bitomo

la honte ne tue pas.et toutes ces filles qui s’entraînent depuis des mois?ça fait pitié

Stéphane Zanga

Coach il faut des pro aussi

Rodydry Le Phocéen Ekoto

Quand on gagner il ya pas de honte ! Lol !

Nana Herve

Ça tjrs été comme ça mm qd bitomo mm était joueur c est normal

Jean-claude Bitomo

Stéphane je ne parle pas des filles qui étaient au Canada.mais celles qui sont Europe et qu’on cherche souvent à introduire à la dernière minute.on avait un groupe remarquable en coupe du monde au Canada.

Stéphane Zanga

D’accord coach je comprends maintenant les “ndolé”

Laurent Brice Nsengue

Mollah l’équipe nat n’est pas la pour faire la pitier sois tu prouve que té la meilleur sois tu degage donc c’est aux Locaux de prouvé ce qu’elle valent pour faire partir du 23 final la porte est ouvert a tous mais la place elle se merite

Oscar Nganlo

De toute façons le trophee reste au pays

Manuel Mba Abeme

tu est sur??

Oscar Nganlo

Meme le plus faible pense toujours fort

Stéphane Zanga

Super

Moussa Gambo

Comment peut on priver la sélection nationale de son meilleur élément? Sans Enganamouit, ballon d’or africain,le Cameroun sera moins fort. Tout faire pour l’avoir, telle devrait être la tâche principale des dirigeants de la fecafoot.

Roiivan Flyx-swift Gilles

Je te rappelle que le club à plus de droit sur elle que la fecafoot. Tout comme ont a besoin d’elle, eux aussi en ont besoin. Donc arrêtons de blâmer la fecafoot pour son absence

Maruis Massou

Attendez un peu elle ne sera pas là ? Il ne faut pas qu’elle me plaque hein

Moussa Gambo

Marius, lis l’article. Il y est dit qu’il sera difficile qu’elle participe à la Can.

Laurent Brice Nsengue

Il ne faudraist pas seulement que qu’elle vienent integré le groupe juste pasce qu’elle sont pro il faut dabore quel prouve comme tout les autres avant de faire partir de la liste final..

Damien Tonye

Comment comprendre que la can féminine rendue à sa 10e édition ne figure pas dans le calendrier FIFA ?

Marcel Anyuzo'o

Ils ont commencé avec leur mafia,qu’adviendrait-il des pauvres filles qui ont toutjours mouillé le maillot? Ces soit-disant professionnelles étaient où depuis?

Gaoli Doksala Ayang

Et celles qui ont jouées la coupe du monde au Canada sont où ?

Gaoli Doksala Ayang

Pays de Bandits en col blanc …l’heure du Business a sonné

Roland DV

En 1998, Bernard Tchoutang avait qualifié le Cameroun au Mondial en France mais ne fut pas selectionné pour ce même Mondial !!!! Donc pardon, pensez aussi quand meme aux filles locales du mboa qui ont qualifiées le pays !!!

wpDiscuz