CAN féminine 2016 : ce qu’il faut retenir de la compétition avant la finale Cameroun-Nigeria

Ce qu’il faut retenir de la compétition avant la finale Cameroun-Nigeria | © Twitter/FECAFOOT
Ce qu’il faut retenir de la compétition avant la finale Cameroun-Nigeria | © Twitter/FECAFOOT

La Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2016 s’achève le 3 décembre sur une finale entre le Cameroun, pays organisateur, et le Nigeria, nonuple vainqueur de la compétition depuis 1991. Voici ce qu’il faut avoir retenu de cette CAN 2016 avant le coup d’envoi de cette affiche tant attendue.

Un dernier carré sans surprise

Il ne fallait pas être un grand spécialiste pour pronostiquer l’affiche des demi-finales de la compétition. Outre le Cameroun et sa défense de fer à domicile, le Nigeria et son attaque de feu, ce sont les Ghanéennes et les Sud-Africaines qui ont logiquement accédé au dernier carré, avant de céder aux portes de la finale.

Les Ghanéennes, certes avec une moyenne d’âge de 23 ans, avaient déjà remporté les Jeux africains en 2015 face aux Lionnes indomptables. Quant aux Sud-Africaines, qui n’ont jamais remporté les Jeux africains ni la CAN, elles avaient tout de même terminé troisième de cette compétition en 2006 et 2010 et atteint la finale en 2012. Elles s’étaient alors inclinées face à la Guinée équatoriale.

Une finale et une revanche

La finale entre le Nigeria et le Cameroun était donc attendue, sinon espérée. Les Nigérianes, qui ont gagné neuf des onze éditions de la compétition, remettent leur titre en jeu face aux Lionnes indomptables. Elles partent logiquement favorites, même si cette CAN 2016 se déroule chez leurs rivales, dans leur antre du stade omnisport Ahmadou Ahidjo de Yaoundé.

Les Lionnes indomptables, qui ont donc la chance de jouer à domicile, espèrent quant à elle inscrire leur nom pour la première fois au palmarès de la compétition, alors que tout un peuple les attend au tournant. Enjeu supplémentaire, il s’agira pour elle de prendre leur revanche, ce samedi 3 décembre, sur les Nigérianes, qui les ont battues en finale lors des éditions 2014 (2-0), 2004 (5-0) et 1991 (2-0 et 4-0). Le Cameroun rejoindrait alors au palmarès des équipes ayant remporté la compétition à domicile… le Nigeria (1998, 2002 et 2006).

Le Nigeria, équipe la plus prolifique en attaque

Avec un 6 à 0 infligé au Mali et un 4 à 0 face au Kenya en phase de poules, l’équipe du Nigeria, qui s’est qualifiée pour la finale après sa victoire sur l’Afrique du Sud le 29 novembre à Limbe, a démontré sa puissance offensive. Seules les Ghanéennes, qui se sont aussi hissées en demi-finales, sont parvenus à plus ou moins museler leurs adversaires nigérianes en obtenant un nul (1-1) en phase de poules.

Lire la suite à © JEUNE AFRIQUE >>

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "CAN féminine 2016 : ce qu’il faut retenir de la compétition avant la finale Cameroun-Nigeria"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Andre Guedjou

La fausse note de cette CAN est l image de l arbitrage camerounais terni par crête dame a Limbe

wpDiscuz