CAN 2019 : L’ancien président de la CAF, Mr Issa Hayatou recadre Ahmad

Emmuré dans un silence après son départ de la Confédération africaine de football (CAF), un peu plus de quatre mois, Issa Hayatou est sorti de sa réserve pour recadrer son successeur, Ahmad Ahmad, qui estime que son pays, le Cameroun, n’est actuellement pas en état d’accueillir la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019.

CAN 2019 : L’ancien président de la CAF, Issa Hayatou recadre Ahmad

« Depuis que je suis parti de la CAF, je me suis gardé d’émettre un avis. Je n’ai jamais ouvert ma bouche pour parler de ça. Mais je regrette ce qui a été dit. Il faut d’abord venir constater avant de sortir ce qu’il a sorti », a-t-il martelé au micro de la télévision nationale CRTV (publique).

Et l’ancien patron du football continental (1988-2017) d’enfoncer le clou : « Le Cameroun a déjà cinq stades. On ne parle pas de ceux que nous sommes en train de construire. On peut organiser cette CAN 2019 avec ces cinq stades ; ils sont là, physiques. Personne ne peut dire que le Cameroun n’a rien. Ce n’est pas possible ».

Le président de la CAF, Ahmad Ahmad, a déclaré samedi dernier qu’en l’état actuel des choses, le Cameroun n’est pas en mesure d’accueillir la phase finale de la CAN 2019, récemment passée de 16 à 24 équipes à la faveur d’une décision du comité exécutif de l’instance continentale.

« Même à quatre équipes, le Cameroun n’est pas prêt », a soutenu le Malgache au sujet du pays-hôte de la CAN 2019. Des propos qui ont provoqué la « consternation » à la Fédération camerounaise de football et au pays des « Lions indomptables », où la première mission d’inspection de la CAF est prévue du 20 au 28 août prochain.

Interpellé sur le retrait en janvier dernier de l’organisation de la CAN U17 à Madagascar pour se venger d’Ahmad avant les élections à la CAF, Hayatou botte en touche.

« Quand la CAF a eu à retirer la CAN à des Etats, c’est parce que ce sont eux qui n’ont rien fait. Par exemple, quand on a retiré la CAN à Madagascar, c’était au mois de janvier pour une compétition prévue en mai. Donc, quatre mois avant. Des missions s’étaient rendues à Madagascar et toutes ces missions étaient d’avis qu’il fallait retirer la CAN à ce pays ; parce qu’il n’a rien fait. Rien, rien, rien », s’est-il défendu.

« Pour le cas du Cameroun, reprend-il, il n’y a encore eu aucune inspection, et les gens disent que nous n’avons rien. Moi, je suis particulièrement surpris, connaissant les rouages de la CAF. Il (Ahmad, ndlr.) n’est pas obligé de faire ce que j’ai fait pendant 29 ans, mais il est au moins obligé de rester près de la logique et de la loi ».

Après 29 ans à la tête de la CAF, Issa Hayatou a été déboulonné le 16 mars dernier par le Malgache Ahmad Ahmad.

© CAMERPOST avec APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz