CAN 2015 : Les chances du Cameroun vues par des techniciens locaux – 15/01/2015

Jules Frédéric Nyongha, ancien entraîneur national du Cameroun. Photo d'archives
Jules Frédéric Nyongha, ancien entraîneur national du Cameroun. Photo d’archives

La sélection du Cameroun, bien qu’en construction, possède des atouts pouvant lui permettre de créer la surprise à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football ‘’Guinée Equatoriale 2015’’, selon plusieurs techniciens du pays interviewés par des médias locaux.

Même s’il manque d’expérience au haut niveau, le groupe, selon l’ex-entraîneur national Jules Frédéric Nyongha, aura pour principaux atouts l’enthousiasme, la percussion ainsi que l’envie absolue de produire de bons résultats.

‘’Il est question, pour tous les Camerounais de conjuguer positif, d’excuser les erreurs de jeunesse qui peuvent arriver”, renchérit le directeur technique national adjoint, Etienne Sonkeng.

L’ancien international Eugène Ekeke a, pour sa part, plaidé pour la patience du public, le groupe n’ayant pas une maturité éprouvée. ‘’Il faut donc, souligne-t-il, miser sur l’aspect psychologique et ne pas exiger d’eux des merveilles.”

Le Cameroun ne devrait pas avoir en tête l’objectif d’une victoire à tout prix, analyse également l’ex-Lion indomptable Emmanuel Mabouang Kessack, avant de relever qu’une éventuelle qualification pour la finale serait comme un bonus pour des jeunes ayant besoin de concentration.

Le défenseur à la retraite André Bikey, de son côté, considère comme un ”avantage” le fait que les Lions indomptables ne soient pas considérés comme des favoris à cette compétition.

Analysant les performances des acteurs dans le groupe D, l’ancien goleador, Patrick Mboma, pense que les chances du Cameroun sont supérieures que celles de la Côte d’Ivoire, le premier pays cité ayant réalisé de meilleures choses aussi bien pendant la phase qualificative qu’en match amical préparatoire.

Avec ne serait-ce que cinq joueurs de très haut niveau et six autres qui apprennent un peu grâce à ce vécu, c’est certainement suffisant pour espérer aller loin, estime-t-il.

La Côte d’Ivoire, avertit son ex-coéquipier Bill Tchato, est en baisse de régime mais reste favorite dans le premier carré, quant à la Guinée et au Mali, ce sont des formations relativement faibles mais dont il faudra se méfier, le Cameroun éprouvant souvent beaucoup de difficultés face aux ‘’petites” équipes.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz