CAN 2015 : le Cameroun veut confirmer son retour en grâce – 11/10/2014

L’équipe du Cameroun va affronter deux fois de suite à Yaoundé la sélection sierra-léonaise, le 11 octobre puis le 15 octobre. En cas de succès, les « Lions Indomptables » seront quasiment assurés de participer à la Coupe d’Afrique des nations 2015. Ils confirmeraient au passage leur début de retour en grâce après quatre années d’errance.

Les Camerounais, menés par Stéphane Mbia (deuxième en partant de la gauche), espèrent réussir un sans faute face à la Sierra Leone. © Fecafoot
Les Camerounais, menés par Stéphane Mbia (deuxième en partant de la gauche), espèrent réussir un sans faute face à la Sierra Leone.
© Fecafoot

L’occasion est belle, pour ne pas dire inespéré, de confirmer le renouveau du football camerounais. L’équipe nationale du Cameroun affronte deux fois de suite à Yaoundé une modeste sélection de la Sierra-Leone. Des Sierra Léonais qui sont obligés de disputer leur match à « domicile » dans la capitale camerounaise, ce samedi, à cause du virus Ebola.

De fait, les conditions sont donc réunies pour que les « Lions Indomptables » se rapprochent grandement d’une qualification pour la Coupe d’Afrique des nations 2015, après des victoires 2-0 en RD Congo et 4-1 contre la Côte d’Ivoire. Une phase finale de CAN dont ils ont manqué les deux dernières éditions (2012 et 2013).

Stéphane Mbia, le capitaine camerounais, invite toutefois ses jeunes partenaires à faire preuve de prudence avant les 3e et 4e journées des éliminatoires de la CAN 2015, les 11 et 15 octobre 2014. « Ça va être très difficile, prévient le défenseur. Le manager (l’Allemand Volker Finke, Ndlr) a fait un travail exceptionnel. Il nous a mis en garde en nous montrant des vidéos. Il nous a prouvé que ce match allait être très très très compliqué. La Sierra Leone est une très bonne équipe qui a posé des problèmes à la Côte d’Ivoire (le 5 septembre dernier, Ndlr). Les Ivoiriens ont eu du mal et n’ont gagné (2-1) qu’en fin de partie. Donc, à nous d’être sérieux. Ça passe par la discipline et une bonne mentalité. Ce sont les mots d’ordre du manager ».

Volker Finke, le sélectionneur de l’équipe du Cameroun, a les coudées franches pour bâtir un nouveau groupe, depuis une Coupe du monde 2014 calamiteuse (élimination au premier tour et problèmes disciplinaires). Samuel Eto’o, attaquant emblématique et omnipotent, a pris sa retraite internationale. La Fédération camerounaise semble avoir trouvé une certaine stabilité, après avoir été suspendue en juillet 2013 par la Fédération internationale (FIFA) pour des problèmes d’ingérence politique. Enfin, le Cameroun a décroché l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations 2019. Bref, un ciel sans nuage se profile. L’horizon s’éclaircira grandement, à condition de glaner six points lors des deux matches face à la Sierra Leone.

Source : © RFI

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz