CAN 2015 : L’arbitre du match Tunisie / Guinée Equatoriale suspendue pour six mois – 04/02/2015

L'arbitre du match Tunisie - Guinée Equatoriale ramené aux vestiares. © AFP
L’arbitre du match Tunisie – Guinée Equatoriale ramené aux vestiares. © AFP

Le Mauricien Seechurn Rajindrapasard, arbitre du match Tunisie / Guinée Equatoriale (1-2 ap), comptant pour les quarts de finale de la 30e Coupe d’Afrique des nations (CAN), joué samedi, a été suspendu pour six mois pour sa «très faible performance», annonce mardi la Confédération africaine de football (CAF).

«La commission des arbitres a noté avec regret la très faible performance de cet arbitre durant la rencontre, dont notamment une incapacité inadmissible à maintenir le calme et sévir correctement afin de garantir le contrôle des acteurs du match en question», indique le communiqué de la CAF.

L’arbitre mauricien s’est singularisé en créant une polémique à la suite d’un penalty imaginaire accordé au pays hôte dans le temps additionnel. Opportunité que le «Nzalang national », alors mené 1-0, ne s’est pas privée de transformer, avant de corser l’addition lors de la prolongation et de s’imposer 2-1.

Outre cette faute d’appréciation, le sifflet mauricien, par sa production approximative, a contribué à pourrir la fin de la partie.

En plus de la suspension de six mois, la commission des arbitres de la CAF a décidé de mettre fin à la mission de l’arbitre pour la CAN 2015 et de le retirer de la liste d’élite A des arbitres de l’instance continentale.

Par ailleurs, la CAF a condamné la Fédération tunisienne de football (FTF) à une amende de 50.000 dollars «pour le comportement insolant, agressif et inacceptable» de ses joueurs et officiels lors du match et lui a demandé d’envoyer avant le 5 février à minuit, une lettre d’excuses «concernant les insinuations de partialité et de manque d’éthique à l’encontre de la CAF». Sous peine d’une sanction plus corsée.

© CamerPost avec © APA