CAN 2015 : l’Algérie réussit son entrée en lice en renversant l’Afrique du Sud (3-1) – 19/01/2015

L’Algérie, l’un des candidats au titre, a réussi son entrée en lice ce lundi soir dans cette Coupe d’Afrique des nations. Les Fennecs, dirigés par le Français Christian Gourcuff, ont toutefois souffert pour battre l’Afrique du Sud (3-1).

 

L’Algérie, 8e de finaliste du dernier Mondial, est très attendue en Guinée équatoriale. Pour leur premier match dans cette Coupe d’Afrique des nations 2015, les Fennecs de Christian Gourcuff ont souffert pour battre l’Afrique du Sud (3-1) à Mongomo.

 

C’est la première fois depuis 1990 que les Algériens remportent leur premier match dans cette compétition. Cette année-là, ils avaient soulevé le trophée. Un succès qui reste leur dernier dans cette épreuve.

Après quinze bonnes premières minutes, le 18e pays au classement Fifa (meilleure nation africaine) a pourtant perdu pied. Les Bafana Bafana, surprenants, ont d’abord buté sur un Raïs M’Bolhi héroïque. A la mi-temps, Algériens et Sud-Africains rejoignaient les vestiaires sur un score nul et vierge. Le début de seconde période a été à l’avantage des Bafana Bafana. Sur un mouvement collectif sublimé par le travail des attaquants Vilakazi et Rantie, Phala ouvrait son pied droit pour tromper le portier algérien (51e). Deux minutes plus tard, Mandi concédait un penalty en commettant une faute dans sa surface. Rantie voyait au bout de son pied une balle de 2 à 0. Son tir s’est élevé et le cuir a heurté la barre transversale. La chance sud-africaine était passée. «Le déclic a été ce penalty raté», a avoué Brahimi au micro de Canal+ Sport. Feghouli : «On a souffert» C’est d’ailleurs sur un coup de sort que Verts, vêtus de blanc ce lundi soir, sont revenus à hauteur. Sur un centre de Brahimi, Hlatswayo déviait le ballon de la tête dans son propre but (67e). Revigorés, les Fennecs ont ensuite profité d’un exploit individuel de Ghoulam pour prendre l’avantage. Côté gauche, l’ancien Stéphanois réussissait un grand pont sur son défenseur avant de décocher une frappe violente que Keet ne pouvait dévier que dans ses filets (74e).

Un peu moins de dix minutes plus tard, le portier sud-africain commettait une faute de main sur une frappe à ras de terre de Slimani (83e). «On a souffert, a concédé Feghouli. C’était une belle équipe en face. Il faut féliciter l’équipe qui a gagné en maturité et qui n’a pas paniqué. (…) On a 40 millions d’Algériens derrière nous, on veut leur faire plaisir.» 1, 2, 3, viva l’Algérie !

Source: © Le Parisien.fr

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz