CAN 2015 : L’Algérie décevante tombe devant le Ghana – 23/01/2015

Yacine Brahimi (Algérie) face à Afriyie Acquah et Daniel Amartey (Ghana) lors de la CAN 2015 - AFP
Yacine Brahimi (Algérie) face à Afriyie Acquah et Daniel Amartey (Ghana) lors de la CAN 2015 – AFP

L’Algérie a chuté face au Ghana (1-0) en encaissant un but d’Asamoah Gyan dans le temps additionnel, dans le groupe C de la CAN 2015. Déjà auteurs d’une production assez médiocre face aux Bafana Bafana (3-1), les Fennecs n’ont pas rassuré. Battu au premier match par le Sénégal, le Ghana se relance dans la course aux quarts de finale.

Le Ghana a fait plus que retenir la leçon. Défaits dans les arrêts de jeu par le Sénégal (2-1) lors de leur match d’ouverture de cette CAN, les Black Stars ont inversé les rôles en s’imposant face à l’Algérie (1-0) vendredi soir. Dans le rôle du sauveur, Asamoah Gyan, remis d’une crise de paludisme et forfait lors du match précédent, a offert la victoire aux siens d’une frappe croisée à la 92e minute. Le Ghana se relance ainsi dans la suite de cette CAN et jouera sa qualification lors du dernier match de la poule C face à l’Afrique du Sud lundi. Tout comme l’Algérie, une nouvelle fois décevante ce vendredi, qui affrontera le Sénégal.

Le film du match

 

Passés près de la correctionnelle mais finalement vainqueurs du Sénégal lors de leur premier match (3-1), les Fennecs voulaient afficher un visage plus conforme à leur costume de favori de la CAN, tout en décrochant leur qualification pour les quarts. Ils n’ont réussi ni l’un ni l’autre. Pourtant, leur début de match était empreint de bonnes intentions. Dominateurs à la possession dans un match très haché (39 fautes au total), ils auraient pu prendre l’avantage à deux reprises au cours de la première demi-heure.Brahimi a été à deux doigts de profiter d’une bourde de Brimah (7e). Et sur ce qui ressemblait à un penalty, Bentaleb, bien servi en retrait, a trop croisé sa frappe (19e). Mais le feu n’a pas pris, et le Ghana a pu mettre la main sur le match.

 

Face à la vivacité offensive adverse, le bloc algérien a longtemps souffert sans plier. Le retour de Bougherra, impérial de la tête (37e, 43e) en défense centrale y a été pour beaucoup. Mais à force de concéder des occasions, le verrou a fini par sauter. Avant le but ultime de Gyan, la talonnade de Jordan Ayew (61e) et les têtes de son frère André (72e) et de Gyan (51e) auraient pu faire mouche. L’Algérie a encore toutes ses chances dans cette compétition mais elle devra relever la tête sans plus tarder pour s’éviter une cruelle désillusion.

Source : © Eurosport.fr

  • Le Ghana plus fort l’Algérie n’as pas un niveau venté par les français