CAN 2015 – Cameroun : Pas d’effervescence à la veille de la compétition – 16/01/2015

Pas d'effervescence à la veille de la CAN. Photo d'illustration
Pas d’effervescence à la veille de la CAN. Photo d’illustration

A 24h du démarrage de la CAN, on ne note aucune effervescence particulière au Cameroun, pays voisin de la Guinée équatoriale où se déroulera dès samedi, la 30-ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) à laquelle prendront part les Lions indomptables.

Non seulement des annonceurs se font discrets contrairement à ce qu’on a souvent observé lors de ce genre de rendez-vous sportifs, mais on ne note pas un engouement particulier autour du commerce des gadgets.

Ce vendredi matin en plein centre commercial du quartier Akwa, les vendeurs ne cachent pas leur ‘’déception”, au sujet du peu d’intérêt affiché par des fans des Lions pour les gadgets.

‘’Nous ne savons pas ce qui se passe, car à quelques heures du début de la CAN, les acheteurs se font de plus en plus rare. Peut-être que cette situation s’explique parce que les Camerounais n’ont pas confiance en leur équipe, ou bien parce que cette équipe n’a plus de stars”, a déclaré un vendeur de gadgets.

Selon les collègues de ce dernier, les prix sont pourtant les mêmes que lors de la Coupe du monde 2014 au Brésil. ‘’Peut-être, estiment-ils, qu’une victoire au premier match contre le Mali pourra susciter plus d’engouement”.

Un maillot aux couleurs nationales pour adulte coûte 3000 francs CFA en moyenne, contre 2000 francs CFA pour les enfants, tandis que des bandeaux et autres brassards ‘’vert, rouge, jaune” se négocient entre 1000 et 500 francs CFA.

Dans le même registre, les drapeaux ne se vendent pas comme de petits pains, à la grande désolation des vendeurs qui ont pour la circonstance investi le Boulevard de la Liberté qui traverse les quartiers administratif Bonanjo et commercial Akwa

S’il est vrai que la CAN est au centre des discussions dans les gargotes et dans d’autres lieux publics, on est loin de la mobilisation populaire généralement observée lors des compétitions sportives de cette envergure.

© CamerPost avec © APA