CAN 2015 – Cameroun-Côte d’Ivoire (0-1) : Les Éléphants peuvent enfin souffler – 29/01/2015

cameroun-ouverture-score-cameroun
Les ivoiriens célèbrent l’ouverture du score contre le Cameroun. © AFP

La Côte d’Ivoire s’est imposée sur la plus petite des marges, mercredi, face au Cameroun (0-1) pour atteindre les quarts de la CAN et s’éviter un tirage au sort dans un groupe D très indécis. Les Éléphants affronteront l’Algérie. Le Cameroun est éliminé.

Le groupe D de la CAN n’a pas encore délivré son verdict mais la Côte d’Ivoire peut déjà souffler. Vainqueurs du Cameroun mercredi (0-1), les Éléphants sont en quarts de finale. Ils affronteront l’Algérie, pour un choc entre favoris au titre, et s’évitent les tourments d’un tirage au sort. Dernier du groupe, le Cameroun est éliminé. Les Lions ne sont pas parvenus à relever la tête après avoir déjà raté leur Mondial l’été dernier.

Pas toujours rassurante depuis le début de la compétition, la défense ivoirienne a su resserrer la vis au meilleur des moments. À l’image d’un Serge Aurier excellent par ses interventions tranchantes et décisives, l’arrière-garde des Éléphants a démontré une solidité que les Lions indomptables n’ont que très rarement prise en défaut, surtout en seconde période. Etoundi de la tête (13e) et Salli de près (38e) ont bien dressé quelques poils côté ivoirien, mais le Cameroun a globalement manqué d’inspiration devant. Volker Finke, son sélectionneur, a bien tenté d’inverser la tendance en changeant son trio offensif durant la partie, sans véritable effet malgré une fin de match un plus animée.

Le coup de canon de Gradel

Sans être brillante, la Côte d’Ivoire a su gérer ce match au couteau. Wilfried Bony, par sa qualité de protection de balle, a fait souffrir le Marseillais Nicolas Nkoulou. À la récupération, Serey Dié s’est démené pour tuer dans l’œuf les offensives camerounaises et gratter des ballons de contre-attaques. Mais c’est surtout le Stéphanois Max-Alain Gradel qui s’est distingué pour cette finale du groupe D en réussissant un but exceptionnel. Une mine des trente mètres flashée à 116 km/h qui n’a laissé aucune chance au gardien camerounais.

Les Éléphants, qui ont fait de Malabo le cimetière des Lions indomptables, rejoignent donc l’Algérie pour une confrontation qui met forcément l’eau à la bouche. Après avoir en grande partie réglé ses problèmes défensifs, la Côte d’Ivoire devra élever encore son niveau de jeu d’attaque pour aller encore plus loin dans cette compétition. Toujours discret dans l’ entre-jeu, Yaya Touré tient un des clés du rendement offensif ivoirien.

Source : © Eurosport.fr

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "CAN 2015 – Cameroun-Côte d’Ivoire (0-1) : Les Éléphants peuvent enfin souffler – 29/01/2015"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Maurice Mutobele Kanungu

felicitation elephant

wpDiscuz