Can 2015 – Après RDC-Côte d’Ivoire (1-2) : “beaucoup reste à faire”, selon Hervé Renard – 13/10/2014

Dans le débriefe de la victoire (2-1) face à la RDC, le sélectionneur des Eléphants de Côte d’Ivoire, Hervé Renard, conseille de ne pas “s’enflammer” car, estime-t-il, “beaucoup reste à faire” pour améliorer le jeu collectif de son équipe.

Hervé Renard, sélectionneur des Eléphants de Côte d’Ivoire. AFP
Hervé Renard, sélectionneur des Eléphants de Côte d’Ivoire. AFP

Dans un entretien accordé au site officiel de son employeur, la fédération ivoirienne de football (FIF), dimanche, le technicien français exprime, cependant, sa ‘’satisfaction” de la ‘’réaction collective” de ses poulains qui ont “joué dans un contexte qui n’était pas facile”.

On a de jeunes joueurs qui ont su être à la hauteur. Merci aux cadres de l’équipe de les avoir bien encadrés. Mais il ne faut pas s’enflammer, il faut rester très concentrés sur le prochain (ndlr : mercredi 15 octobre 2014 contre la RDC à Abidjan) qui est trèsimportant pour la qualification”, conseille Hervé Renard qui a déjà son idée pour ce match de la quatrième journée des éliminatoires de la CAN 2015.

Selon le sélectionneur ivoirien, il faut se méfier du jeu agressif des Congolais. “L’équipe congolaise a durci le jeu. Bref, c’est à nous d’en tenir compte pour le match de mercredi” prévient-il, reconnaissant “les progrès” de son bastion défensif.

Si on avait défendu comme on l’a fait face au Cameroun, on aurait également perdu ce match”, confesse Hervé Renard, félicitant l’ensemble de ses défenseurs qui ont ‘’fait juste une erreur en concédant ce pénalty alors qu’on pouvait dégager le ballon”.

Le technicien français reconnaît le chemin à faire pour être plus “performant”, estimant que l’idéal serait de livrer un match “comme on l’a fait en début de rencontre face à la RD Congo, samedi”, c’est-à-dire “faire rapidement la différence au score et de se donner de l’assurance”, espère-t-il.

Pour y parvenir, selon Hervé Renard, il faut porter le jeu vite vers l’avant et défendre mieux que ce qui a été fait dans les cinq dernières minutes de la première période.

‘’Ce sont des réglages collectifs à faire. Il faut plus de communication entre les joueurs, plus de solidarité. Mais je suis très satisfait de ce que mes joueurs ont produit à Kinshasa” admet le successeur de Sabri Lamouchi.

© Camer Post avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz