CAN 2014 : Le chef de l’opposition équato-guinéenne appelle au boycott – 20/11/2014

Andres Esono Ondo, chef de file de l’opposition équato-guinéenne.
Andres Esono Ondo, chef de file de l’opposition équato-guinéenne.

Le chef de file de l’opposition équato-guinéenne, Andres Esono Ondo, a appelé ses compatriotes à ”boycotter” la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN) pour diverses raisons dont celles liées à la cherté de la compétition, à la pauvreté de plusieurs couches de la population et à la menace d’Ebola.

Le président Teodoro Obiang Nguema a accepté d’accueillir la CAN en Guinée Equatoriale, du 17 janvier au 8 février 2015, après la demande de report du Maroc par crainte du virus Ebola.

“Nous demandons à la population de refuser la CAN. Nous demandons à la population de boycotter cette CAN”, a confié mercredi à APA Andres Esono Ondo, secrétaire général de la Convergence pour la démocratie sociale (CPDS).

“Nous rejetons la CAN pour des raisons économiques, malgré les ressources que nous avons la population vit très mal”, a ajouté Andres Esono Ondo, chef du principal parti de l’opposition en Guinée équatoriale.

“On parle, a-t-il souligné, de 40 millions de dollars, cela fait beaucoup de dépenses, alors que nous avons beaucoup de problèmes. Il n’y a pas d’hôpitaux et ça c’est du gâchis en pleine crise économique“.

Il a ajouté : “il y a une autre raison d’ordre sanitaire. Il y a de graves risques de propagation du virus d’Ebola et sur place on ne peut pas faire des analyses. Pour ça, il faut aller faire les analyses au Gabon”.

En vérité, a souligné Andres Esono Ondo, le président Teodoro Obiang Nguema a accepté d’organiser la CAN dans l’optique de ‘’rehausser son image auprès de la communauté internationale”.

En dehors de ce rejet de la CAN par le chef de l’opposition politique, beaucoup d’Equato-guinéens rencontrés dans les marchés, les bars et les bureaux et chantiers s’interrogent sur les méfaits que ferait Ebola dans leur pays.

A l’appui de leurs craintes, ils invoquent le manque d’un laboratoire capable de faire les analyses pour détecter le virus d’Ebola et le manque de qualification professionnelle du personnel de santé.

Ainsi, à Malabo, on n’hésite pas à parler d’une décision prise à la ”légère et de manière unilatérale” par le chef de l’Etat. Beaucoup d’Equato-guinéens ne cachent pas leur désaccord et ou leur mécontentement car Ebola fait encore des ravages en Afrique.

“Notre président ne devait pas accepter de prendre cette CAN, Ebola peut venir nous tuer tous. La Guinée équatoriale est un petit pays avec une petite population”, a déclaré un jeune étudiant de l’université nationale(UNGE).

Face à ce lever de boucliers, le président Teodoro Obiang Nguema et son gouvernement jouent la carte de l’apaisement et assurent que tout va bien se passer durant la CAN qui ne fera qu’embellir l’image du pays.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "CAN 2014 : Le chef de l’opposition équato-guinéenne appelle au boycott – 20/11/2014"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Gilles Habib Ngueutué Kamga

ses noyaux qui sentent

wpDiscuz