Cameroun : Youssouf Hadidja Alim invite les élèves à adhérer au bilinguisme – 10/02/2015

Youssouf HADIDJA ALIM, Ministre camerounaise de l’Education de Base.
Youssouf HADIDJA ALIM, Ministre camerounaise de l’Education de Base.

C’était vendredi dernier à Ebolowa, région du Sud, dans le cadre d’une semaine nationale particulière.

Partagés entre surprise et satisfaction, les élèves de plus d’une soixantaine d’écoles d’Ebolowa ont accueilli Youssouf Hadidja Alim, ministre de l’Education de base, vendredi dernier. Sa présence dans la capitale régionale du Sud, le 6 février a marqué le clou d’une semaine de manifestations intellectuelles dans les collèges et écoles, pour célébrer la 13e édition de la journée nationale du bilinguisme.

Ces nombreux jeunes ont participé à la cérémonie solennelle de la place des fêtes de Nko’ovos avec entrain, en proposant de nombreux chants, sketchs, récits bien concoctés pour la circonstance. Normal, le 6 février de chaque année est commémorée à travers le pays, la Journée nationale du bilinguisme. Et c’est à juste titre que ce membre du gouvernement en charge de l’Education de base a voulu effectuer une descente au cœur de la région du Sud, qui est devenue, selon Zo’o Edjo’o David, maire de la commune d’Ebolowa 2e, l’espace d’une journée, l’épicentre de la dynamique gouvernementale pour la promotion du bilinguisme.

En guise d’interpellation, le Minedub a rappelé à l’assistance faite surtout d’enseignants et d’élèves, que le bilinguisme reste l’un des piliers de l’unité et de l’intégration nationale.  Pour elle, le thème de cette 13e édition, « Bilinguisme, outil essentiel pour relever les défis de la mondialisation », rappelle le rôle que jouent les langues dans la mondialisation. Nos deux langues officielles pourraient constituer un outil capital permettant aux Camerounais de relever le défi de la mutation mondiale, sur le triple plan économique, culturel et technologique.

Au cours de cette célébration, de nombreux prix et autres lots ont été remis aux enseignants et élèves méritants de la région du Sud. 15 packs scolaires ont été remis aux meilleurs élèves de chacun des 29 arrondissements que compte la région du Sud. 19 écoles-pilotes pour la promotion de l’enseignement des sciences du Sud ont reçu des kits scientifiques et plus de 2400 livres ont été remis au délégué régional du Minedub.

Source : © Cameroon Tribune

Par Francis Amougou