Cameroun – Youssouf Adidja Alim : « des mesures spéciales sont prises pour encourager les enseignants dans les zones affectées par l’insécurité et le terrorisme »

Youssouf Adidja Alim, ministre de l’Education de base, dans une sale de classe avec des élèves | Photo d'illustration
Youssouf Adidja Alim, ministre de l’Education de base, dans une sale de classe avec des élèves | Photo d’illustration

Le ministre camerounais de l’éducation de base Youssouf Adidja Alim, dans une interview récemment donnée à la radio nationale camerounaise a affirmé que des mesures d’incitatives sont prises pour encourager les enseignants dans les zones de l’Est de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême-nord.

C’est un secret de polichinelle, il est difficile de travailler ces temps derniers dans certaine zone du pays. Conscient de cette situation, le ministère de l’éducation de base prend des mesure afin d’encourager le personnel présent dans les zones  Touchées par le terrorisme et l’insécurité. Il s’agit prioritairement des Région de l’Est, de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême-nord. Dans une récente interview accordée à la CRTV, le ministre camerounais de l’éducation de base a énuméré quelques-unes de ces mesures : « pour le personnel enseignant dans ces zones,  des primes spéciales de motivation sont accordées », en outre affirme Youssouf Adidja Alim, il est prévu la construction des logements d’astreinte pour le personnel des écoles. Afin d’éviter à ces enseignants de parcourir de grandes distance pour toucher leur salaire, il a été décidé de payer les dits salaires dans  postes comptables les plus proches des lieux de service. Dans les zones touchées par le terrorisme et l’insécurité, les enseignants ont été formés aux thématiques    liées à l’éducation en situation de crise.

CAMERPOST a également appris que dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’urgence triennal pour l’accélération de la croissance, des actions spécifiques pour une enveloppe de plus de trois milliards sont engagées dans le domaine de l’éducation de base. Il s’agit de : la construction de 208 salles de classes ; de 87 blocs latrines ; de 58 forages ; la fabrication de 6240 tables bancs ; de  208 bureaux de maitres ; l’octroi du paquet minimum et le payement des frais d’examens pour les élèves déplacés, le renforcement des effectifs du personnel enseignant.

© CAMERPOST par Hakim ABDELKADER

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz