Cameroun: Yaoundé et Rome réaffirment «la nécessité de réformer le Conseil de sécurité de l’ONU»

Tête-à-tête entre Sergio Mattarella et Paul Biya | © PRC
Tête-à-tête entre Sergio Mattarella et Paul Biya | © PRC

Les chefs d’Etat camerounais et italien, Paul Biya et Sergio Mattarella respectivement, se sont félicités de la convergence de vues entre leurs deux pays «quant à la nécessité de réformer le Conseil de sécurité de l’ONU».

Cette affirmation est contenue dans le communiqué final ayant sanctionné, dimanche, la visite d’Etat de 4 jours de M. Mattarella.

En filigrane de cette prise de position, transparaît clairement, d’une part le souci de l’Union africaine d’un élargissement du Conseil de sécurité des Nations Unies de manière à en faire un organe plus représentatif et démocratique, doté de méthodes de travail transparentes et partagées et susceptible de rendre les décisions plus conformes à la volonté générale.

L’Italie, d’autre part, s’oppose depuis des années à la prise de décision par les cinq puissances détentrices du droit de veto, en fonction de leurs propres intérêts.

Paul Biya et Sergio Mattarella ont par ailleurs salué la conférence ministérielle prévue le 18 mai 2016 à Rome, dans le cadre de l’Initiative Italie-Afrique.

Abordant les questions migratoires et leur impact sur la stabilité régionale et internationale, ils ont réaffirmé l’importance d’une coopération et d’une solidarité internationale renforcée ainsi que d’un dialogue productif entre pays d’origine, de destination et de transit, en rappelant les conclusions du Sommet Europe-Afrique de la Valette (Malte) des 11 et 12 novembre 2015.

Les deux chefs d’Etat ont aussi insisté sur la nécessité de créer, au niveau international, les conditions sociales, économiques et politiques répondant aux aspirations profondes des peuples.

S’agissant du terrorisme et de l’extrémisme violent, ils ont réaffirmé leur engagement dans la lutte contre les menaces à la stabilité et à la sécurité internationales, s’accordant sur l’importance d’une coopération entre les pays engagés dans la lutte contre le terrorisme dans ses différents théâtres.

Paul Biya a, en outre, accepté l’invitation à effectuer une visite officielle en Italie, dont les modalités seront arrêtées par voie diplomatique.

Le Cameroun et l’Italie ont, en marge de cette visite d’Etat, signé 5 accords de coopération concernant l’exemption des visas pour les détenteurs de passeports diplomatiques et de services entre les deux pays, l’accord-cadre de coopération culturelle, scientifique et technique, le document cadre relatif à l’utilisation des ressources issues de l’annulation de la dette du Cameroun par l’Italie.

Il s’agit aussi d’un protocole d’accord entre l’université de Padoue d’Italie et de l’Ecole nationale supérieure des travaux publics de Yaoundé, ainsi qu’un mémorandum d’entente entre le ministère de l’Habitat et du Développement urbain et l’Université de Padoue pour la promotion de l’urbanisme durable au Cameroun.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz