Cameroun – Ya-Fe : Le temps des bonnes affaires

Le temps des bonnes affaires à Ya-Fe | Ph. Archives

Les commerçants et autres exposants profitent de la foire pour vendre leurs marchandises à petits prix et offrent à l’occasion des prestations de service express.

« Tout doit partir », « grande solde », « tout à 10 000 F », etc. Les exposants de Ya-Fe rivalisent de formules pour attirer le plus grand nombre d’acheteurs dans leurs stands. Objectif : écouler le plus de marchandises. « C’est la fin d’année, et il faut bien évacuer les stocks pour se ravitailler en début d’année », a expliqué Marthe G., une exposante. Au-delà du ludique et de la gastronomie, le public peut en profiter pour faire des emplettes, à petits prix.

Passy E, propriétaire d’un magasin de vêtements et de chaussures de sports, propose des tennis de marque à 13 000 F au lieu de 18 000 F comme à l’accoutumée. Il propose également des combinaisons, des joggings à 15 000 F au lieu de 22 000 F. Hier, de nombreuses personnes se renseignaient déjà sur les variétés et les marques disponibles, question de s’en procurer plus tard. Les dames peuvent, quant à elles, revêtir des mocassins, des escarpins et des robes avec un budget minimal de 10 000 F. Marvin A, l’un des exposants ayant initié cette solde, bénéficie déjà des premiers résultats. « J’ai vendu de nombreuses robes et des sacs à main en quelques jours. Ce que j’avais du mal à faire dans ma boutique. Les clients s’arrachent également les ballerines, surtout qu’elles sont de marques reconnues », se réjouit-il.

Même les instituts de beauté sont en mode séduction. A peine franchi le couloir réservé à ce secteur hier, les femmes et les jeunes filles sont happées par des hôtesses qui promettent de les rendre belles grâce à des séances de pédicure, manicure et des soins de visage. Tout ceci respectivement pour les sommes de 3 500F, 1 500F et 3000 F. En temps normal, il faut prévoir 1000F à 6000 F de plus pour bénéficier de ces prestations. Ces instituts profitent aussi pour vendre des lotions, laits de corps et crèmes de beauté fabriqués localement. D’où la forte affluence observée à l’entrée de ces stands.

Source : © Cameroon Tribune

Par Michèle FOGANG