Cameroun – W.A.K.A. : Françoise Ellong veut conquérir les USA

Quatre lettres et la notoriété est emballée. « W.A.K.A. », le film de Françoise Ellong, a été la grande sensation du dernier Hollywood Film Festival organisé en septembre dernier à Los Angeles aux Etats-Unis. La cinéaste, dans la peau d’un des prestigieux invités de cet événement, a représenté le 7e art camerounais avec fierté. « Mon séjour aux Etats-Unis s’est bien passé. La première projection ne s’est pas déroulée comme je le voulais car il n’y avait pas beaucoup de monde, mais la deuxième a été très réussie ».

« Le public a répondu présent », a-t-elle déclaré. La jeune réalisatrice a conquis le cinéma international avec son film sur cette dure réalité des belles de nuit, qui au-delà de ce métier pour lequel elles vendent leur corps, sont d’abord des femmes, des mères. S’il a connu la consécration en étant le premier film camerounais à faire l’ouverture des Ecrans Noirs en 2013, « W.A.K.A. » reste une leçon de vie saisissante, et visiblement un véritable piège pour festivals à succès.

Françoise Ellong, toute émue de cette escapade hollywoodienne, est revenue du pays de l’Oncle Sam des étoiles pleins les yeux. Une expérience à renforcer la passion et la décision de cette cinéaste déjà bien engagée. Celle qui, plus jeune, écrivait déjà des lettres de trois kilomètres à son oncle installé en France, touche à l’art très vite, avec le métier d’écrivain. A 11 ans, elle quitte le Cameroun et rejoint l’Hexagone, sa nouvelle maison.

Son talent pour l’écriture s’affine, et du roman elle passe au scénario. A force de bataille – faire des films n’est pas aussi facile qu’on le croit de l’autre côté – elle fait son nid dans le cinéma indépendant. Sa casquette d’écrivaine, ses prochains films et ses ambitions dans le cinéma, elle en parle en toute franchise dans une interview accordée à CT.

Source: © Cameroon Tribune

Par Monica NKODO

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz