Cameroun : Vol de 10 millions de francs au Crédit Foncier de Ngaoundéré

Vol de 10 millions de francs au Crédit Foncier de Ngaoundéré | Photo d'illustration
Vol de 10 millions de francs au Crédit Foncier de Ngaoundéré | Photo d’illustration

Des cambrioleurs ont également emporté des ordinateurs lundi dernier, alors qu’une mission d’inspection séjourne à l’agence régionale de l’Adamaoua.

Le mardi 20 octobre 2015, c’est avec une grande consternation que le personnel de l’agence régionale du Crédit Foncier du Cameroun (Cfc) pour l’Adamaoua, à Ngaoundéré, a fait la découverte d’un cambriolage dans leurs locaux du centre commercial. Sur le coup, ils constatent que deux bureaux de l’agence ont été visités nuitamment. C’est aux environs de 08 heures du matin que le comptable de l’agence ainsi que deux collaborateurs ont découvert leur bureau vide. C’est par une fenêtre à l’arrière de l’immeuble du Cfc, situé au centre commercial de Ngaoundéré, que les voleurs sont entrés et ont emporté deux ordinateurs ainsi qu’une somme d’environ 10.000.000 F.Cfa dans le bureau du comptable, a-t-on appris de sources sécuritaires et des responsables du Cfc à Ngaoundéré.

Selon les explications des vigiles de l’agence de Ngaoundéré à police lors de leurs auditions, ils n’ont rien entendu lors de cette nuit. D’après les enquêteurs de la police, « la fenêtre était ouverte de même que deux des bureaux cambriolés n’étaient pas fermés. L’enquête est en cours mais nous croyons qu’il y a des complicités en interne », a expliqué une source policière proche de l’enquête. Parmi les bureaux visités par les voleurs, celui du comptable de l’agence régionale du Cfc fait partie. Approché par Le Jour, le directeur de ladite agence n’a fait aucune déclaration. « J’ai saisi ma hiérarchie et je crois que c’est suffisant. Je ne vous dirai rien sur ce qui s’est passé », a déclaré Etogué André.

Il a conclu que seule la direction générale du Crédit Foncier du Cameroun peut communiquer sur cette affaire. Il a par ailleurs affirmé être préoccupé par la mission d’inspection venue de Yaoundé et les enquêteurs de la police. Une source policière a confié au Jour, que tout le personnel du Cfc de Ngaoundéré a été entendu, y compris le directeur de l’agence. Pour l’instant une enquête a été ouverte par la police et les deux vigiles affirment mordicus n’avoir rien vu, ni entendu. L’un d’entre eux, lors de son audition, parle de coup monté par certains personnels du Crédit Foncier du Cameroun, au moment où une mission d’inspection séjourne à Ngaoundéré.

Source : © Le Jour

Par Adolarc Lamissia