Cameroun : une vingtaine de navires arraisonnés pour pêche illégale

Une vingtaine de navires arraisonnés pour pêche illégale | Illustration/DR
Une vingtaine de navires arraisonnés pour pêche illégale | Illustration/DR

Vingt-deux navires étrangers ont été arraisonnés ces deux dernières années pour pêche illicite dans les eaux territoriales camerounaises dont la surveillance a été renforcée, a-t-on appris lundi auprès du ministère de la Défense (MINDEF).

Selon le Comité technique de la Commission régionale des pêches du Golfe de Guinée (COREP), la pêche illicite fait rage dans les eaux camerounaises avec une présence grandissante des armateurs étrangers.

Grâce aux patrouilles de l’armée camerounaise, les arraisonnements ont augmenté et la majorité des navires pris en faute appartiennent à des opérateurs chinois.

Malgré ses côtes réputées poissonneuses, le Cameroun n’en est pas moins un grand importateur de poissons. Ainsi, avec une demande annuelle en poissons estimée à 400 000 tonnes, ce sont plus de 100 milliards de francs CFA qui sont dépensés chaque année pour combler le gap.

Cette situation s’explique en grande partie par le désintérêt des nationaux aussi bien de la pêche industrielle que celle artisanale. Ce faisant, les Chinois occupent le haut du pavé dans la pêche industrielle au Cameroun là où les Ouest-africains dominent en matière de pêche artisanale.

Ces derniers sont notamment des Béninois, Ghanéens, Libériens, Maliens, Nigérians, Sénégalais et Togolais. Face à eux, le gouvernement multiplie les initiatives pour impliquer plus de nationaux dans cette activité génératrice de revenus.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz