Cameroun – Vignettes automobiles : 9 milliards de recettes attendus – 05/02/2015

9 milliards de recettes attendus des Vignettes automobiles. | © Radio Okapi/Ph. John Bompengo/Illustration
9 milliards de recettes attendus des Vignettes automobiles. | © Radio Okapi/Ph. John Bompengo/Illustration

En hausse, les recettes de la vente de ces timbres sont reversées aux collectivités territoriales décentralisées.

La campagne 2015 de contrôle de vignettes automobiles n’est pas encore perceptible dans la ville de Yaoundé. Pourtant, ça ne désemplit pas devant les points de vente que sont les recettes des Impôts, les postes comptables du Trésor et les régies de recettes du timbre. Un engouement apparemment plus intense à Douala où lundi dernier, l’on a annoncé la rupture dans certains points de vente de la vignette de 25 000 F, correspondant aux véhicules automobiles de 08 à 13 chevaux (CV). « C’était une rupture très brève, enregistrée dans deux à trois centres des Impôts de Douala uniquement. Mais, les contribuables n’étaient pas aux abois, puisque les autres points de vente de la ville étaient fournis. On peut dire que c’était juste un problème de répartition », estime un responsable du côté de la direction générale des Impôts à Yaoundé. Et de préciser que « ce désagrément est justifié par l’engouement spontané des usagers à s’acquitter de leurs droits ».

Notre source explique, par ailleurs, que la communication autour du paiement de la vignette automobile n’a jamais aussi bien marché. Les diffusions par voie de presse et les banderoles disposées un peu partout ont fortement réussi à attirer l’attention des usagers, qui sont effectivement passé à la caisse à temps. Pour preuve, « dans un point de vente à Douala, en fin d’exercice 2014, on avait placé 73 500 vignettes. Là, juste pour ce mois de janvier 2015, on est déjà à 54 000 timbres de vendus. C’est inédit », se réjouit notre source.

En 2014, les recettes issues de la vente des vignettes automobiles étaient de l’ordre de 8,5 milliards de F. Pour cette année, « la recette prévisionnelle est de 9 milliards, étant entendu que des nouvelles voitures arrivent dans le pays chaque année, notamment celles de 08 à 13 CV ». Toute chose qui explique que les vignettes de 25 000 F sont les plus produites, estimés à plus de 60%. Suivies des vignettes de 02 à 07 CV, 15 000 F. Celles de 14 à 20 CV sont vendues à 50 000 F, tandis que les véhicules automobiles de plus de 20 CV coûtent 100 000F. Les recettes issues de la vente des vignettes automobiles sont affectées aux Collectivités territoriales décentralisées (CTD), communes et communautés urbaines. Des fonds servant entre autres à l’entretien des voiries urbaines et rurales.

Source : © Cameroon Tribune

Par Félicité BAHANE N.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz