Cameroun : vers une taxe à l’exportation des plantes médicinales

Vers une taxe à l'exportation des plantes médicinales | Ph. Illustration
Vers une taxe à l’exportation des plantes médicinales | Ph. Illustration

Le gouvernement camerounais pourrait instituer une taxe à l’exportation des plantes médicinales, d’une valeur de 2 pour cent, conformément au projet de loi de finances 2017 actuellement en examen au parlement.

Cette taxe qui fait l’objet d’un débat à la représentation nationale, devrait permettre au Cameroun de renflouer quelque que peu ses caisses dans un contexte de baisse de ses recettes pétrolières.

D’après des études de l’Institut nationale des plantes médicinales du Cameroun (INPM), les forêts camerounaises regorgent de nombreuses essences réputées efficaces pour le traitement de plusieurs maladies tropicales.

Ces essences sont de plus en plus prisées par de grands laboratoires occidentaux, qui pourraient désormais être obligées de verser au Trésor public 2 pour cent de la valeur des plantes qu’ils exportent du Cameroun.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz