Cameroun : vers un Programme national de volontariat inclusif (PNV)

Vers un Programme national de volontariat inclusif (PNV) | Ph. Illustration
Vers un Programme national de volontariat inclusif (PNV) | Ph. Illustration

Le ministre camerounais en charge de la Jeunesse et de l’Education civique, Mounouna Foutsou, a annoncé la « mise en œuvre imminente » d’un Programme national de volontariat inclusif (PNV).

Présenté comme un outil de référence pour la promotion du domaine à travers la mobilisation, la participation citoyenne et la valorisation des compétences de toutes les couches sociales, il sera destiné au développement, à l’intégration nationale et à la cohésion sociale.

« Le PNV, pour lequel le cadre juridique existant sera amélioré se propose, en termes d’objectif général, de développer un dispositif fonctionnel et inclusif de promotion et de gestion du volontariat national », a-t-il déclaré à APA, annonçant ainsi la mobilisation de milliers de jeunes volontaires dans les chantiers de jeunesse et les missions d’intérêt général.

Avant la mise en place de cette structure, le volet du volontariat était placé sous l’autorité de l’Agence du service civique national de participation au développement (ASCNPD), créée en 2010 et qui à ce jour a formé près de 22.000 volontaires.

Le PNV, selon Mounouna Foutsou, s’inscrit dans la mouvance du Plan triennal «Spécial jeunes» (PTS-Jeunes) du gouvernement, annoncé le 10 février dernier et doté d’une enveloppe totale de plus de 102 milliards FCFA.

Ses grandes lignes sont notamment destinées à pallier la faiblesse des niveaux d’exécution des documents de stratégie, à mieux cibler et renforcer les capacités d’action et à donner aux jeunes l’assurance que leurs aspirations sont suffisamment prises en compte.

© CAMERPOST avec © APA