Cameroun : Vers une meilleure gestion des industries extractives

Vers une meilleure gestion des industries extractives | © Sundance / Illustration
Vers une meilleure gestion des industries extractives | © Sundance / Illustration

Les autorités camerounaises viennent de lancer une série de formations aux techniques de remplissage des formulaires devant permettre au pays de se conformer d’ici le 31 décembre 2016, aux normes régissant l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE).

Il s’agit, d’après les organisateurs, de répondre aux exigences de gouvernance comme le stipule une coalition de gouvernements, d’entreprises, d’investisseurs et d’organisations de la société civile qui promeuvent la transparence et la bonne gouvernance du secteur extractif ,notamment dans le pétrole, le gaz et les mines.

L’objectif étant d’enregistrer une contribution significative des revenus issus de ce secteur à la croissance, la réduction de la pauvreté et l’amélioration des conditions de vie des populations.

En tant que « pays conforme » à cette initiative, le Cameroun doit produire un rapport annuel axé sur l’exploitation de ses ressources minières.

A terme, il sera question que, « ce qui est déclaré par des industries soit redistribué sous forme d’allocations budgétaires de la manière la plus transparente possible ».

Selon le ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey, président du comité ITIE, « cet atelier est organisé à l’intention des personnes appelées à remplir, signer, voire auditer les formulaires de déclaration des entités du périmètre de la conciliation. Le bon remplissage de ces formulaires est une condition nécessaire pour une conciliation et un rapport de qualité », a-t-il indiqué.

Ce défi annuel est à relever depuis l’atteinte, par le Cameroun, du statut de « pays conforme » et vise le renforcement régulier de la maîtrise de la norme ITIE et l’amélioration continue de la qualité desdits rapports.

D’après des sources, il appartient au cabinet américain Moore Stephens, de produire les rapports de conciliation qui seront au cœur de la validation du Cameroun.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz