Cameroun : vers la fermeture de 42 cabinets d’opticiens clandestins

Vers la fermeture de 42 cabinets d'opticiens clandestins | DR
Vers la fermeture de 42 cabinets d’opticiens clandestins | DR

L’Ordre national des opticiens du Cameroun vient de lancer une campagne visant la fermeture de 42 cabinets exerçant dans la clandestinité à Douala et Yaoundé, les métropoles économique et politique du pays, a-t-on appris auprès de l’organisme.

Placée sous la couverture du ministère de la Santé publique, cette opération d’assainissement vise à amener les contrevenants à souscrire aux conditions d’éligibilité à cet ordre professionnel et éventuellement à amener les non-initiés à souscrire à une formation appropriée.

L’Ordre, selon ses dirigeants, fait toutefois face à un phénomène de désertion des transgresseurs, dont beaucoup semblent s’être donné le mot pour fermer momentanément leur cabinet pendant la campagne d’identification et de répression.

Au Cameroun, l’exercice de la profession d’opticien s’autorise à travers notamment la présentation d’un diplôme dans la spécialité, mais aussi d’une inscription au tableau de l’Ordre.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz