Cameroun : Vers une augmentation de la production de la farine

Vers une augmentation de la production de la farine au Cameroun | Ph. Illustration

La Société le grand moulin du Cameroun (SGMC), filiale du géant de l’agroalimentaire français, Somdiaa, projette de produire 135 000 tonnes de farine par an à compter de 2017 contre 120 000 tonnes actuellement, soit une hausse de 15 000 tonnes, a indiqué, mercredi, la direction générale de cette entreprise.

Basée dans la zone portuaire de Douala, la SGMC entend rester leader dans la production de la farine au Cameroun, une denrée alimentaire qui fait partie des produits de grande consommation au pays, bénéficiant d’une exonération des droits fiscaux.

L’augmentation de la production s’inscrit dans une dynamique lancée depuis 2012, année au cours de laquelle, il y a eu l’extension du moulin de la SGMC dont la capacité totale d’écrasement journalier est passée de 400 tonnes environ à 600 tonnes actuellement.

Dans un marché camerounais très concurrentiel avec 11 moulins dont 8 dans la seule ville de Douala, la SGMC reste leader du marché avec à peu près 25 pour cent des parts du marché devant ses suivantes immédiates, la Société camerounaise des minoteries (SCM) qui a une capacité journalière d’écrasement de 260 tonnes, et la Société camerounaise de transformation de céréales (SCTC) qui revendique une capacité d’écrasement de 120 tonnes/jour.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz