Cameroun : Vers une augmentation de 50 % du prix de l’huile de palme

Cameroun : Vers une augmentation de 50 % du prix de l’huile de palme

Le litre d’huile de palme brut qui coûte 500 francs CFA en moyenne sur le marché, pourrait subir une hausse de 50% pour se vendre désormais à 750 francs CFA, d’après le plan de réajustement de prix opéré par la Société camerounaise des palmeraies (SOCAPALM), a appris lundi APA de sources concordantes.

Selon des informations fiables, cette filiale du groupe français Bolloré vient de saisir officiellement le gouvernement camerounais, sollicitant notamment « l’arbitrage du Premier ministre sur la revalorisation du prix du kg de l’huile de palme brute ».

Une sortie de la SOCAPALM qui intervient un mois après la saisine du ministère du Commerce par correspondance du 11 mai 2017 à l’effet de fixer le prix du kilogramme d’huile de palme brute à 600 francs CFA maximum en lieu et place du prix de 500 francs CFA le kg pratiqué actuellement.

Pourtant, au terme d’une réunion de concertation le 27 juin 2017, il a été recommandé que le relèvement du prix du kg d’huile de palme brute devrait faire l’objet d’un examen minutieux auprès du Comité Ad hoc chargé de la régularisation de ladite filière.

Les conclusions devant tenir compte uniquement des cours mondiaux, mais également des acteurs de la filière, de l’environnement socio-économique du Cameroun.

Alors que l’on attend les conclusions de ce comité, la SOCAPALM “passe en vitesse supérieure”, en saisissant le Premier ministre pour qu’il soit opéré une hausse de 50%.

Selon l’UNEXPALM (Union des Exploitants de Palmier à huile), la production camerounaise annuelle de 360 000 tonnes d’huile de palme n’arrive pas à répondre à la demande nationale estimée à 490 000 tonnes, provoquant ainsi un déficit de 130 000 tonnes.

© CAMERPOST avec APA

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cameroun : Vers une augmentation de 50 % du prix de l’huile de palme"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Michael Nguefack Donfack

C’ est claire que nous allons rembourser le FMI sans avoir reçu les premiers 100 milliards. Bon c’ est car même un produits local!!!! Je me pose la question sur son impact et je me rend compte que mama ne va plus me garder les pommes pilées, le taro…. Si les prix de nos matières premières sont revus à la hausses ça serait une bonne chose

wpDiscuz