Cameroun – Vanessa Essobmadje : « Le Cameroun connaît une croissance à deux vitesses dans le secteur du numérique » – 18/10/2014

Promotrice de l’association ICT4MDG, elle revient de fond en comble dans cet entretien sur les préparatifs de la 4ème édition des journées des Tic qui se dérouleront  les 12 et 13 novembre 2014 à Yaoundé et Douala au Cameroun.

Vanessa Essobmadje, promotrice de l’association ICT4MDG 1.
Vanessa Essobmadje, promotrice de l’association ICT4MDG 1.

Bonjour Vanessa et merci de nous accorder cette interview. A quelques jours de l’ouverture de la 4ème édition des journées Tic à Yaoundé et Douala, à quel niveau des préparatifs êtes-vous ?

Bonjour Frank William et merci pour le temps consacré à ICT4MDG. Nous sommes dans les starting-blocks pour cette 4 e édition : nous finalisons l’organisation des journées TIC. Nous peaufinons les derniers détails tels la logistique (le service d’accueil, les badges, le matériel informatique, les conférenciers des participants) ; nous finalisons les listes d’inscription des participants aux différents ateliers (FETIC, formations & Master class, les compétitions de développeurs).

Parlant des journées TIC, de quoi s’agit-il et que retrouverons-nous comme activités ?

Les journées TIC sont des conférences débats annuelles autour des TIC co-organisées par l’association ICT4MDG et le cabinet de conseil en TIC  Evolving Consulting. Ces journées ont été réées en 2010 dans l’optique de galvaniser l’usage de la technologie pour le développement inclusif en Afrique. Les ateliers que nous retrouvons au programme cette année sont :

  • Les formations & Master Class (parce que le savoir n’a pas de prix)
  • Le FETIC (Forum Emploi TIC) est un cadre de rencontre entre recruteurs et candidats du secteur des TIC.
  • Le Drink &Talk qui est une fenêtre ouverte pour tous les porteurs de projet. Ils peuvent ainsi devant un parterre de jury exposer leurs idées et recevoir des conseils.
  • Le Hack4Afrik 3.0 qui est une compétition de développeurs
  • Le DigiEcoAct qui consiste en la distribution de dons technologiques ou de formations bénévoles auprès des communes.

Cette édition est placée sous les thèmes : « L’ère de la révolution industrielle 3.0 » et « L’innovation technologique, pilier de l’industrie au 21ème siècle ». N’est-ce pas mettre la charrue avant les bœufs quand on sait que dans un pays comme le Cameroun, l’industrie 2.0 dandine encore ? Et le second thème, est-il un appel aux pouvoirs publics de revoir le secteur industriel au Cameroun ?

Comme l’a si bien dit Mme Adamou Hawaou de l’association AFHADEV, il est nécessaire d’informer les pouvoirs publics. Les journées TIC sont un regard sur le domaine du numérique au Cameroun. Elles portent à la connaissance des pouvoirs publics et autres institutionnels les actualités et réflexions dans le domaine des TICs.

Nous observons la croissance à deux vitesses dans le secteur du numérique au Cameroun. Et parce que nous visualisons un Cameroun prospère dans le domaine du numérique, nous nous interrogeons sur les problématiques auxquelles feront face le Cameroun dans un futur proche.

Le second thème vise tout simplement à mettre à lumière les apports des technologies dans nos industries actuelles. Quels sont les gains de productivité que peuvent réaliser les Brasseries, Alucam avec les Tics ? Comment AES Sonel (aujourd’hui Eneo) peut optimiser la gestion de sa relation client ? Comment les banques telles Afriland First, la BICEC peuvent tirer leur épingle du jeu grâce aux réseaux sociaux ? Autant de questions….et autant de réponses qui seront apportées les 12 & 13 Novembre dans les locaux du Gicam.

Vous focalisez également cette 4e édition sur l’emploi et la formation professionnelle en utilisant les opportunités du numérique. A s’y attarder, on dirait qu’il y aura une prolifération d’emplois au Cameroun à l’issu de ces journées de Tic… Est-ce le cas ? 

Le FETIC est une opportunité offerte aux entreprises et aux jeunes diplômés ou futurs diplômés des établissements de TIC pour évaluer les besoins en matière numérique et l’adéquation des profils par rapport aux besoins. S’attendre à une prolifération d’emplois au Cameroun sera utopique, car il existe des institutions spécifiques à cet effet. Mais il y aura des jobs à la clef pour les candidats téméraires et qui ont usé de stratégies payantes. Par exemple, certains candidats qui se sont enregistrés sur notre site et qui nous ont fait parvenir leur CV. Ces CVs ont déjà été communiqués aux entreprises présentes lors du forum. Dans une course de 100m, ils sont nombreux à prendre le départ ; mais il n’y a qu’un seul vainqueur. Et en général, c’est celui qui prend le meilleur départ qui remporte la course (exception faite d’Usain Bolt). En quelques mots, suivez mon regard.

Pour terminer, quel est le bilan que vous faites des précédentes éditions et quelles projections pour les éditions à venir ?

Notre constat à l’heure actuelle est positif : les journées TIC qui n’étaient qu’auparavant des conférences débats, ce sont étoffées au fil des éditions de différents autres programmes : les formations, les awards, les compétitions de développeurs (Hack4Afrik 3.0, Hack4Girl), du DigiEcoAct, du Forum Emploi TIC, le Drink& Talk…. De plus, auparavant, les journées étaient organisées uniquement sur Yaoundé ; mais depuis la précédente édition, elles sont organisées à Douala et à Yaoundé. En outre, la confiance de nos partenaires historiques (Ministère des Postes & Télécommunications, IAI, ITU, Camtel, Air France) et actuels, les retours des conférenciers et des participants au fil des éditions, confortent également  dans ce bilan positif. L’association ICT4MDG au travers des Journées TIC a réussi à faire sa place dans l’« échiquier Tic » camerounais. Et nous souhaitons que son rayonnement soit à l’échelle de Promote. Nous espérons les organiser dans d’autres grandes villes de « l’Afrique en miniature ». Et face à  l’enthousiasme du public, la confiance des institutions camerounaises…, nous pensons que l’association apporte sa pierre à l’édifice dans le domaine des TIC au Cameroun.

© Camer Post – Entretien réalisé par Frank William BATCHOU

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz