Cameroun – Vacances sans sida : 700.000 jeunes ciblés

700.000 jeunes ciblés par « Vacances sans sida » | DR
700.000 jeunes ciblés par « Vacances sans sida » | DR

Les pairs-éducateurs ont été invités le 29 juillet dernier par le ministre de la Santé publique à atteindre cet objectif jusqu’au 22 août prochain.

Une 14e édition, et déjà plein d’ambitions. Le 29 juillet dernier, la campagne « Vacances sans sida » 2016 s’est ouverte à Yaoundé avec dans les esprits les chiffres prometteurs de la 13e édition. Au cours de la cérémonie de lancement présidée par le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda, au siège de Synergies africaines contre le sida et les souffrances, en présence du Secrétaire exécutif Jean Stéphane Biatcha, et du ministre de la Jeunesse et de l’Education civique (MINJEC), Mounouna Foutsou, les pairs-éducateurs présents ont appris qu’en 2015, plus de 35.000 jeunes ont été dépistés au niveau national, dont 54% étaient des femmes et 46% des hommes. Le taux de séropositivité a été évalué à 2,44% dans la population dépistée, avec une proportion des femmes séropositives de 52,3% dans cet échantillon contre 47,6% pour les hommes. Environ 1,5 million de jeunes ont été touchés par la campagne, plus de 125.000 préservatifs masculins ont été distribués, ainsi que 13.000 préservatifs féminins.

Cette année, la campagne de masse impliquant les jeunes dans les activités de sensibilisation et de dépistage au VIH/Sida se tiendra du 29 juillet au 22 août 2016, sur le thème « Les go disent stop ». Le même que celui de l’année dernière, comme pour accentuer la sensibilisation auprès des femmes et jeunes filles, les plus vulnérables face à la maladie. Sur 3 millions de jeunes dans la tranche 15-24 ans, vivant avec le VIH en Afrique subsaharienne, 63% sont des femmes. La population visée pour cette édition 2016 est estimée à 700.000 jeunes scolaires, universitaires et sans emploi. 500 pairs éducateurs ont été recrutés sur l’ensemble du territoire national ; 70% d’entre eux sont des jeunes filles. Sous instruction spéciale de la première dame, Chantal Biya, 128 pairs éducateurs supplémentaires ont été recrutés par Synergies africaines pour les villes de Yaoundé et de Bertoua. 50.000 kits et tests de dépistage ont été rendus disponibles par le Comité national de lutte contre le sida (CNLS), qui accompagnera les pairs-éducateurs par des unités mobiles de dépistage gratuit.

Pour André Mama Fouda, l’heure est à accélérer la riposte pour lutter contre le VIH et mettre fin à la pandémie d’ici 2030, afin que d’ici là, « 90% des personnes connaissent leur statut sérologique, 90% des personnes séropositives aient accès au traitement, et 90% des personnes vivant avec le sida reçoivent un traitement en vue de réduire leur charge virale. » De nombreux partenaires, en plus de l’Onusida, du CNLS, du MINJEC, appuieront Synergies africaines dans cette opération. Comme innovation, cette année, « Vacances sans sida » intègre les communes d’arrondissement dans la campagne, afin que les maires veillent à la mobilisation des jeunes.

Source : © Cameroon Tribune

Par Monica NKODO

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz