Cameroun – Bon usage du médicament : Désormais une version numérique pour sauver des milliers de vies

Désormais une version numérique pour sauver des milliers de vies | © Pixabay/Illustration

La cérémonie de lacement du programme qui vise le bon usage du médicament dans sa version numérique a eu lieu le Mardi 17 janvier 2017, à Yaoundé. Cette opération pilote s’adresse aux jeunes du secondaire, grands consommateurs des technologies de l’information et de la communication.

La cérémonie de lancement de la version numérique du programme d’éducation pour le Bon Usage du Médicament-BUM en faveur des élèves des établissements secondaires de la ville de Yaoundé est le fruit du plaidoyer de la première dame du Cameroun, Chantal Biya ambassadrice de bonne volonté de l’Unesco pour l’éducation et l’intrusion sociale.

Objectif du BUM

Ce sont au cours du lancement du programme BUM qui a eu lieu au lycée bilingue de Yaoundé, une centaine de clés USB remises aux établissements secondaires de la ville de Yaoundé.  A travers cette cible, les organisateurs que sont les Synergies africaines et une délégation de Les Entreprises du médicament, une compagnie française, c’est indirectement la guerre lancée contre le médicament de la rue qui a pignon sur rue dans notre pays. Selon les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 100 000 personnes décèdent par an du fait du commerce des médicaments contrefaits et que pour seulement les antituberculeux et les antipaludéens en Afrique subsaharienne, ce sont 700 00 décédés par an.

Avantages en perspective

La version numérique du programme de Bon usage du médicament est une éducation thérapeutique en milieu scolaire qui vise à favoriser l’adoption de bonnes pratiques dans l’usage du médicament et lutter contre l’utilisation des médicaments issus des circuits non agréés. En plus l’orientation sur la jeunesse permet de toucher le plus large public très accrochés aux objets ludiques. C’est aussi important pour les enfants d’avoir des instruments ludiques et c’est dans l’ère du temps. C’est tout aussi important de leur offrir des jeux éducatifs.

La version numérique du programme, selon le secrétaire exécutif des synergies africaines, Jean Stéphane Biatcha « C’est important que l’enfant développe certains reflexes, des reflexes salutaires qui le mettent hors du circuit du faux médicament qui au lieu de le sauver le tue » a déclaré le patron de l’Association crée par la première dame du Cameroun, Chantal Biya.

Des règles de bon usage de médicaments

Le code de bon usage du médicament repose sur quelques conseils pratiques selon Les Entreprises du Médicament (LEEM), une organisation qui regroupe les structures de l’industrie pharmaceutique en France. Sa mission est de produire, découvrir et mettre à disposition des médicaments et des vaccins à usage humain. Il s’agit du respect des prescriptions que sont le dosage, des heures de prise du médicament, de la durée du traitement. Il est aussi indiqué de lire la notice, conserver le médicament dans sa boîte, indiquer à votre pharmacien ou à votre médecin que vous utilisez les autres médicaments afin d’éviter les interactions avec d’autres médicaments. Le bon usage du médicament-BUM permettrait de sauver 200 000 personnes par an en Afrique victimes du mauvais usage du médicament.

© CAMERPOST par Augustin TACHAM

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz