Cameroun – Université de Douala : Remise de parchemins à 127 étudiants de la 17ème Promotion MBA

Une vue de l'entrée de l'Université de Douala | Illustratration/DR
Une vue de l’entrée de l’Université de Douala | Illustratration/DR

Sous le haut patronage du Pr François-Xavier Etoa, nouveau Recteur de l’Université de Douala, des étudiants du Master Business Administration (Mba) ont reçu leurs parchemins vendredi 22 janvier 2016 à Douala.

La Salle des actes de l’Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales (Essec) a abrité ce vendredi 22 janvier 2016 la sortie officielle de la 17ème promotion MBA Essec de l’Université de Douala. La salle des cérémonies a fait son plein d’œuf. Etudiants, proches et amis des promus n’ont pas manqué de tenir  à la main un bouquet de fleurs. Signe d’encouragements et surtout de félicitations de ces jeunes travailleurs-étudiants qui veulent par leur diplôme œuvrer à l’essor du Cameroun. Mme Amougou Edoa Adèle Valerie, Epouse Ekoa exprime sa joie : « je suis très heureuse. Nous étions au départ 150, aujourd’hui, seulement 127 ont reçu leur diplôme de MBA équivalent à la Licence. Cela n’a pas été facile ». La jeune dame qu’accompagnaient ses enfants poursuit : « la promotion Mba nous demandait de fréquenter de 18h à 21h parfois plus. Il n’était pas aisé de sortir du travail et de venir prendre les cours à l’Essec car le Mba ne concerne que les travailleurs. Cela nous a demandé du sacrifice.  Et nous y sommes arrivés. Je dis merci à Dieu ».

L’Essec qui a abrité l’évènement est la première école de gestion de la sous-région par le volume de sa formation scientifique, et de la qualité de sa formation. L’Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales a été  créée en août 1979 au sein de l’ancien Centre Universitaire de Douala, dans le but de former les futurs cadres gestionnaires nationaux et africains. Elle est actuellement un des établissements de l’Université de Douala. Plus de 1000 cadres gestionnaires camerounais ou africains de la sous-région y ont déjà été formés et exercent actuellement dans les différents secteurs économiques et sociaux au Cameroun, en Afrique et dans le monde. Au moment de sa création, une seule filière y existait ; à savoir celle conduisant au diplôme d’Etudes Supérieure de Commerce (D.e.s.c.) dans les deux options « Finance et Comptabilité » et « Commerce et Marketing ». La réforme des programmes de 1993, complétées par celle de 2002, a donnée naissance à de nouvelles filières). C’est ce dernier programme de formation qui est encore en vigueur aujourd’hui dans l’attente de celui conforme aux normes Lmd (Licence, Maîtrise, Doctorat).

Par ailleurs, le souffle nouveau dans les universités n’a pas épargné Douala. Ici, c’est le Pr. François-Xavier Etoa qui devra l’entretenir. Conseiller technique dans les services du Premier ministre, en charge de la division de l’éducation, de l’enseignement et de la recherche, le spécialiste de microbiologie est depuis mardi le nouveau recteur de l’université de Douala, région du Littoral. Avant la primature, l’on se souvient qu’il a été directeur du développement de l’enseignement supérieur au Minesup, entre autres fonctions. A l’université de Douala, il remplace le Pr. Dieudonné Oyono, qui lui-même a pris les rênes de l’université de la capitale économique il y a trois ans.  Le président de la République a aussi nommé plusieurs autres responsables d’universités et ceux relevant du Minesup dans les représentations diplomatiques du Cameroun à l’étranger.

© CAMERPOST parLinda Mbiapa