Cameroun – Université de Douala : L’ère Bekolo Ebe sous enquête

Pr Buno Bekolo Egbe, ancien recteur de l'université de Douala | Archives/DR
Pr Buno Bekolo Egbe, ancien recteur de l’université de Douala | Archives/DR

Certains responsables de l’institution ont répondu lundi à des convocations du Tribunal criminel spécial.

Le corps spécialisé des enquêteurs de police judiciaire du Tribunal criminel spécial (Tcs) a reçu lundi dernier 4 avril 2016 des responsables (actuels et anciens) de l’équipe managériale de l’université de Douala. Selon nos sources, il s’agit notamment de gestionnaires du rectorat et des décanats de l’époque Bruno Bekolo Ebe. D’aucuns se sont présentés personnellement tandis que d’autres ont mandé des avocats pour répondre ou justifier leur absence. S’il n’est pas aisé de connaître les centres d’intérêt particuliers de la police, l’on se rappelle cependant que le Contrôle supérieur de l’Etat (Consupe) avait mené sur cette époque (singulièrement sur la période 2007-2010) une mission d’inspection.

A l’université de Douala où des convocations ont été servies, le sujet est traité de manière discrète. Pour en savoir davantage, CT a été renvoyé au rapport du Consupe qui avait déterminé les responsabilités et dans certains cas les sommes à rembourser. Pour l’instant, indique une source officielle, il n’a pas encore été question d’un quelconque remboursement des sommes indûment perçues ou perdues du fait des fautifs présumés, ou des mis en cause. Précisément, il s’agit des conclusions du Conseil de discipline budgétaire et financière (Cdbf) du 17 janvier 2014, publiées un mois plus tard dans la presse, en début février.

Par exemple, en raison de 27 fautes de gestion qu’il avait mises à sa charge, le Conseil avait principalement constitué Bruno Bekolo Ebe, ex-recteur de l’université de Douala, débiteur envers l’institution de la somme de 2,4 milliards de F. Il lui avait également infligé une amende spéciale de deux millions de F, pour l’ensemble desdites fautes. D’autres responsables avaient aussi été sanctionnés dans les établissements et administrations universitaires (facultés de droit, de lettres, école normale, etc.).

Source : © Cameroon Tribune

Par Jean Baptiste KETCHATENG

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Cameroun – Université de Douala : L’ère Bekolo Ebe sous enquête"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Mohamed Ibrahim

la belle blague

Amel Darling

N’importe quoi

Armelle Evina

Vraiment n’importe quoi

wpDiscuz