Cameroun – Université de Douala : Grogne des étudiants recalés à la prime de l’excellence académique – 17/09/2014

Les non-bénéficiaires, très nombreux, ont fait un setting ce 16 septembre 2014 pour contester leur mise à l’élimination à la prime de 50.000 Fcfa. Le recteur de ladite université a tenu immédiatement une réunion de crise.

Au babillard de l'UD.
Au babillard de l’UD.

Mobilisation tout azimut des étudiants de l’Université de Douala. Ces derniers ont pris d’assaut l’un des amphis de cette institution universitaire. Déplorant l’absence de leurs noms sur les listes des bénéficiaires de la prime de l’excellence académique (50.000 Fcfa) comptant pour l’année académique 2012-2013. Beaucoup parmi en ont d’ailleurs bénéficié l’année dernière. Les griefs relevés par ses étudiants revendicateurs sont les problèmes de matricule, les doublons et cette liste dite « des rejetés ». « On a affiché des listes et parmi ses listes, il y a une autre ou des étudiants avaient des problèmes de matricule, de doublon », déplore cet étudiant mécontent. A côté de lui, Josiane T., une autre étudiante, explique que « L’année dernière, j’ai bénéficié cette prime et j’ai perçu mon argent sans problème mais cette année, nous sommes surpris qu’il existe une liste dite des rejetés et des autres dites normales ».

Une manifestation qui a suscité la réaction du recteur de l’Université de Douala. Ce dernier a immédiatement convoquée une rencontre de crise pour trouver la solution à ce problème pratiquement récurrent. « Les problèmes sont récurrents chaque année. Au moment ou la commission examine les dossiers, elle peut demander des éclaircissements. Par exemple, il faut vérifier le niveau et dans le dossier. Le niveau d’étude n’est pas clairement identifié. Il y a aussi le problème des notes douteuses qui faut voir », souligne Dieudonné Oyono, le recteur. Avant de proposer aux étudiants en furie, une piste de solution : « J’ai donné l’instruction à tous les chefs d’établissement de vérifier le niveau de ses étudiants afin que nous consolidions cette liste et je me ferais le devoir, vendredi (19 septembre 2014, Ndlr) au plus-tard, de les apporter à monsieur le ministre ». A cet effet, tous les étudiants dits recalés (5.629 au total) pour la bourse ont 48 heures à compter de la rencontre d’hier pour transmettre leurs requêtes aux différents chefs d’établissements de l’Université de Douala pour acheminement au ministre de l’Enseignement supérieur via le recteur.

Critères de sélection

Pour figurer sur ces listes affichées au niveau du gymnase, d’après les informations recueillies sur le site, il faut être au moins en deuxième année et avoir obtenu une moyenne générale d’au moins 11,35 au cours de l’année académique précédente. Des critères qui ne seraient pas totalement respectés dans la mesure où, « je vois sur la liste des bénéficiaires les noms des camarades qui reprennent la deuxième année. J’ai pourtant réussi pour la troisième année avec 11,97 de moyenne et mon nom ne figure pas. On vous embrouille avec deux listes au même endroit : celle des bénéficiaires et celle des rejetés. Ce n’est pas normal. Les années précédentes, pour obtenir cette bourse, il fallait avoir réussi sans être aller aux rattrapages. On doit revoir ça », exige cet étudiant tout mécontent. La liste des bénéficiaires (14.676 au total) sera probablement rallongée à la suite de cette manifestation des étudiants.

Ces rejetés sont, selon la cellule de communication de l’Université de Douala, les étudiants qui ne sont pas en « règle avec l’université ou peut être que son niveau d’étude n’est pas celui qu’il prétend avoir. Ceux dont-on a marqué « doublon » devant leurs noms toucheront deux fois c’est-à-dire qu’au lieu de 50.000 Fcfa, ils auront le double. Ce sont les étudiants qui n’ont pas perçu leur bourse l’année dernière ». Le payement des primes a débuté depuis le lundi 15 septembre 2014 au niveau du restaurant universitaire et à l’amphi 300 de l’Inset. Chacun doit se munir d’une photocopie de sa carte nationale d’identité, d’un quitus et d’un reçu de payement des frais universitaires pour percevoir sa bourse.

© Camer Post – Frank William BATCHOU

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz