Cameroun – Université de Douala : De nouveaux responsables aux commandes

Elle fait suite au décret présidentiel du 3 février 2014 nommant de nouveaux responsables dans les universités d’Etat du Cameroun, le 3 février 2014. Une dame s’installe au secrétariat général tandis que plusieurs retrouvent leur ancienne maison.

universite-de-douala

De nouveaux responsables ont été nommés dans les universités d’Etat du Cameroun. Suite au décret présidentiel N°2014/047 du 3 février 2014. L’Université de Douala n’a pas échappé à la mesure. Avec plusieurs responsables mutés et mis en retraite. Le premier constat est l’arrivée d’Alice Delphine Tang au secrétariat général de cette institution universitaire ; en provenance de l’Université de Bamenda. Elle remplace, à ce poste vacant, le Pr. Bienvenu Nola décédé le 8 février 2013 des suites d’un accident de la circulation sur l’axe Yaoundé – Bafia. La nouvelle secrétaire générale qui prend les commandes est enseignante de littérature et gradée maître de conférences.

Dans cette mouvance de nomination, certains retrouvent la maison qu’ils ont quittée il y a quelques temps. C’est le cas du Pr. Remy Sylvestre Bouelet. L’ex secrétaire général de l’Université de Ngaoundéré remplace madame Catherine Ade au poste de conseiller technique auprès du recteur de l’Université de Douala. Le Pr. André Akam Akam, précédemment doyen de la faculté des sciences juridiques et politiques à l’Université de Yaoundé II, hérite du même poste à Douala occupé jusqu’au décret présidentiel par le Pr. Léopold Donfack Sonkeng. Ce dernier a été promu vice-recteur chargé du contrôle interne et de l’évaluation à l’Université de Dschang. Le Pr. James Mouangue Kobila, qui revient à la maison, monte d’un cran. Jusque là vice-doyen chargé de la recherche et de la coopération à l’Université de Dschang, il a été promu au poste de Directeur des affaires académiques et de la coopération à la faculté des sciences juridiques et politiques en remplacement de madame Rachel Bidja appelée à faire valoir ses droits à la retraite.

Au centre des œuvres universitaires, la direction est désormais assurée par Catherine Ade. Elle succède à Ntone Kouo née Kingue Hélène promue. Dans cette vague, l’ex épouse du célèbre saxophoniste camerounais Manu Dibango qualifiée de « dame de fer », Nicole Claire Ndoko, jusque là vice recteur chargé de la recherche, de la coopération et des relations avec le monde des entreprises, fera montre de ses talents à la retraite.

© Camerpost.com : Frank William BATCHOU

Vous aimez ? Partagez !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz