Cameroun – Union Africaine : Vers l’opérationnalisation de la base de logistique continentale de la force africaine en attente

Signature de l'accord relatif au siège de la Base logistique de l'Union Africaine (UA) à Douala | © CAMERPOST / Linda Mbiapa
Signature de l’accord relatif au siège de la Base logistique de l’Union Africaine (UA) à Douala | © CAMERPOST / Linda Mbiapa

L’Union africaine (UA) place la paix au centre de ses actions. Elle veut impérativement faire de la paix son cheval de bataille. Les têtes pensantes de la base de logistique continentale de la force africaine en attente (FAA) de l’UA se sont retrouvées depuis hier dans la capitale économique. Le conclave qui s’achève ce jeudi 17 mars 2016 vise à concrétiser la feuille de route pour la mise sur pied de cette base logistique.

Les membres du comité conjoint de coordination pour l’opérationnalisation de ladite base ont tablé sur les grands enjeux de la paix en Afrique. En sa qualité de coordonnateur du comité mixte d’expert Cameroun-Union africaine chargé de l’opérationnalisation de la base logistique continentale, le gouverneur de la Région du Littoral, Samuel Dieudonné I. Diboua y était. Et a précisé l’importance et bientôt l’effectivité d’une telle base dans un contexte marqué par la multiplicité des conflits intra-étatiques, les menaces terroristes, la détresse de certaines couches vulnérables. Pour lui, il y a urgence d’accélérer le processus de sortie de fonds baptismaux de cette base qui sera comme une sorte de solution pour combattre les maux ci-haut décriés. Camerpost a remarqué sur le site des assises la présence de cinq experts de la délégation de l’Union Africaine.

Rappelons que c’est en 2015 que le processus d’opérationnalisation de la Force africaine en attente (FAA) a franchi une nouvelle étape décisive à Yaoundé, où le gouvernement camerounais et l’Union africaine (UA) ont signé l’accord de siège pour l’implantation de la base logistique continentale de cette force prévue à Douala, la métropole économique du pays. Attendue depuis la décision de sa création prise par les chefs d’Etat de l’UA en 2005, la FAA se veut une réponse pour la résolution des crises sécuritaires et humanitaires qui affectent l’Afrique. D’un effectif fixé en principe à 25 000 hommes, cette force se compose de cinq brigades régionales, des unités prépositionnées constituées par les différentes communautés économiques régionales du continent. C’est un dispositif supplémentaire à la mise en œuvre de l’Architecture de paix et de sécurité adoptée par l’UA dès sa création en 2002, sur les cendres de l’Organisation de l’unité africaine (OUA), fondée en 1963 au lendemain des indépendances africaines.

Confié au général Sékouba Konaté, l’ex-président guinéen par intérim, le processus de matérialisation de ce projet a enregistré peu d’avancées significatives, faute de financements nécessaires, un écueil auquel l’UA se heurte depuis toujours dans la mise en œuvre de ses opérations. Voilà pourquoi, tout est désormais mis en œuvre pour l’opérationnalisation de la base de logistique continentale.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz