Cameroun : Une tour de 41 niveaux en projet pour l’ARSEL – 12/02/2015

Jean-Pierre Kedi, directeur général de l’Agence de régulation du secteur de l’électricité (Arsel).
Jean-Pierre Kedi, directeur général de l’Agence de régulation du secteur de l’électricité (Arsel).

La convention y relative a été signée avant-hier à Yaoundé, en présence du Premier ministre, Philemon Yang.

41 niveaux pour un coût de 65 milliards de F. Ce qui de l’avis de Jean-Pierre Kedi, directeur général de l’Agence de régulation du secteur de l’électricité (Arsel) va en faire la tour la plus haute d’Afrique centrale. La Tour de l’électricité (Tourel) a donc vu sa convention de partenariat signée mardi dernier, dans la salle des Conseils de l’Immeuble Etoile. Pour parapher le document, Jean-Pierre Kedi et le ministre des Finances, pour la lettre de confort, côté camerounais et Pascal Oloo de Umnombo Consortium Partners, le partenaire sud-africain. Sous le regard du Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang. Les travaux de construction de cette tour vont se dérouler en deux étapes. Dont la première, objet de la convention de mardi dernier concerne la construction d’un parking souterrain de 5 niveaux d’une capacité de 1 000 véhicules, d’un espace commercial et de restauration rapide, un niveau pour le service technique, un exceptionnel restaurant tournant et un accès souterrain au boulevard du 20 mai.

Outre les bureaux pour les trois entreprises camerounaises du secteur de l’électricité intervenant dans le projet, la tour devra comporter un hôtel, des salles de conférence et des appartements haut de gamme. Les travaux de construction vont durer 36 mois, dont six pour les études. Ses initiateurs prévoient que 1 770 emplois directs et 2 700 indirects vont être créés. Philemon Yang, qui s’est félicité de cette initiative était entouré pour la circonstance de certains membres du gouvernement.

Source : © Cameroon Tribune

Par Jean Francis BELIBI

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz