Cameroun : Une entreprise chinoise pour les études et les financements du chemin de fer Edéa-Kribi-Lolabé – 07/05/2015

Robert Nkili, Ministre camerounais des Transports | Photo d'archives
Robert Nkili, Ministre camerounais des Transports | Photo d’archives

Le gouvernement camerounais et la China Railway Engineering Corporation (CREC) ont signé, mercredi, un mémorandum d’entente (MOU) en vue des études de faisabilité et de la recherche des financements pour la construction de la ligne de chemin de fer Edéa-Kribi-Lolabé d’une longueur de 136 kilomètres, a-t-on constaté sur place.

Le chantier envisagé devra relier le nouveau port en eau profonde situé dans la région du Sud, considéré comme le prochain poumon économique du pays, au Transcamerounais qui part de la métropole économique Douala à la région septentrionale de l’Adamaoua.

Cette bretelle servira particulièrement à l’évacuation du minerai de fer actuellement exploité dans la région de l’Est frontalière du Congo.

Selon le ministre des Transports, Robert Nkili, le mémorandum n’est qu’un accord de principe conclu entre les parties et ne saurait, en aucun cas, constituer une passation de marché en bonne et due forme.

La CREC, rappelle-t-on, est déjà engagée dans les travaux de renouvellement de 175 kilomètres de voie ferrée entre Batchenga et Ka’a, deux localités situées aux entrées des villes de Douala et Yaoundé.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz