Cameroun : Une école cambriolée à Bafoussam – 09/10/2014

Les malfrats ont emporté des outils pédagogiques d’une valeur de près de 500 000 F dimanche dernier.

Photo d'illustration.
Photo d’illustration.

L’année scolaire 2014-2015 s’annonce mal pour le Centre d’éducation spécialisée et de réhabilitation des sourds et malentendants (Cersom) de Banengo. Lucie-Nadine Kembou et ses élèves de la classe de Langue de signes française (Lsf) vont devoir se tourner les pouces pendant quelque temps. Et pour cause ! Leur salle de classe a été éventrée dans la nuit de dimanche à lundi, par des individus non-identifiés. Les cambrioleurs ont emporté au passage, un écran plasma et un lecteur de Dvd, spécialement conçus pour transcrire les sons des apprenants. Ces outils pédagogiques sont des dons provenant de partenaires extérieurs.

Le directeur général du Cersom, Innocent Djonthe, confie que les malfrats auraient profité de la pluie qui s’est abattue sur la nuit, pour commettre leur forfait. Il évoque, par ailleurs de possibles complicités internes, car il y a juste trois semaines que ces outils ont été installés dans la salle de classe. Le fait que les présumés voleurs aient fouillé les tiroirs et emporté les deux commandes qui servent à manipuler l’écran, serait une preuve qu’ils maîtrisaient l’importance du butin, a-t-il ajouté.

A l’établissement, on attribue ce coup à une négligence de la part des enfants du gardien, à qui leur père aurait confié la garde de l’établissement. Emile Talla, enseignant au Cersom, explique que le gardien, Moussa Amadou, a demandé une permission d’une semaine, pour se rendre à Bamenda, afin d’enterrer son beau-frère. Le directeur révèle, par ailleurs, que depuis la création de l’établissement en septembre 1987,  il est régulièrement victime de vols : câbles électriques, tôles, …Un agent enquêteur de la division régionale de la police judiciaire, s’est rendu sur les lieux ce lundi, et dit attendre le fruit de la concertation entre l’établissement et le gardien. La suite sera connue le 13 octobre prochain. En attendant, les présumés malfrats courent toujours.

Source : © Cameroon Tribune

Par Eric Vincent FOMO

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz