Cameroun : Une application mobile pour vulgariser les lois régissant les Télécoms et TIC – 03/03/2015

Jean Pierre Biyiti Bi Essam, ministre camerounais des Postes et Télécommunications (Minpostel).
Jean Pierre Biyiti Bi Essam, ministre camerounais des Postes et Télécommunications (Minpostel).

Afin de rendre disponible et accessible en tout temps, l’ensemble des textes réglementaires régissant les secteurs des Télécoms et TIC au Cameroun, le ministère des Postes et Télécoms vient de lancer un appel d’offres, en vue du recrutement d’une start-up devant développer «l’application mobile des textes réglementaires des secteurs des Télécoms et TIC». Il s’agit notamment, apprend-on, des textes régissant les communications électroniques, la cybersécurité, la cybercriminalité et le commerce électronique.

Les start-up intéressées par cet appel d’offres doivent s’assurer de ne justifier que d’ «au plus cinq d’existence, et de compétences avérées dans le domaine du développement des applications mobiles pour les plateformes Androïd, IOS, Blackberry, etc.», apprend-on. Les dossiers de soumission sont attendus au secrétariat général du ministère des Postes et Télécoms à Yaoundé, au plus tard le 23 mars 2015 à 15h30.

«Avec plus d’un africain sur deux équipé d’un téléphone mobile, le continent en général, et le Cameroun en particulier, est en train de vivre une mutation technologique sans précédent, (…) qui appelle les organisations en général, et les administrations publiques en particulier, à adopter une nouvelle stratégie de promotion de leur action : la stratégie de communication mobile», peut-on lire sur l’appel d’offres.

En effet, les smartphones et tablettes, qui sont les terminaux adaptés à l’utilisation des applications mobiles, sont de plus en plus usités en Afrique en général, et au Cameroun, en particulier. Selon les estimations du groupe télécoms Orange, non seulement la vente de ces appareils a fortement augmenté en 2014, mais aussi ils ont représenté, à eux seuls, 35% des ventes des terminaux mobiles en Afrique l’année dernière.

Aussi, le ministère camerounais des Postes et Télécoms soutient-il qu’en plus de vulgariser les textes régissant les Télécoms et TIC, l’application en gestation contribuera également à la promotion de l’utilisation de «ces terminaux intelligents (smartphones, tablettes, etc.) à l’heure de la migration vers les réseaux offrants les services 3G» dans le pays.

Source : © Investir Au Cameroun

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz