Cameroun : Un nouveau-né enterré vivant à Douala – 12/09/2014

Les membres d’une église réveillée le qualifiaient d’« enfant de sorcier ».

Un pasteur de l’«Assemblée du Christ » et cinq de ses fidèles sont gardés à vue au commissariat de sécurité publique du 17ème arrondissement de Douala depuis lundi 9 septembre 2014. Les membres de l’église réveillée située au quartier Pk20 à Douala sont accusés d’avoir enterré vivant un nouveau-né de sexe masculin vendredi 5 septembre 2014 au lieu-dit Pk23.

D’après une source policière, le pasteur, Paul-Michel, 47 ans, a expliqué que Jeannette, la mère du nouveau-né, lui a confié que l’enfant qu’elle portait en son sein était un « enfant sorcier ». « Durant sa grossesse, la jeune fille a fait croire aux membres de son église qu’elle faisait des couches de nuit chaque jour. C’est pourquoi ils ont décidé de tuer l’enfant », confie la source.

Tout commence mercredi 3 septembre 2014. Ce jour-là, Jeannette, 24 ans, met au monde un nouveau-né de sexe masculin, dans une maison située non loin de l’église. Informés de cet accouchement, quelques fidèles de l’église réveillée accourent. Ils décident d’enterrer l’« enfant sorcier », sous l’ordre du pasteur, Paul-Michel. Deux jours plus tard, l’enfant est enterré au quartier Pk 23. Cependant, une fidèle ayant participé à l’accouchement se rend compte que le nouveau-né ressemble étrangement au pasteur. « 48 heures après, elle ne voyait pas l’enfant de Jeannette. Elle s’est dit que quelque chose s’était passée », affirme  notre source.

La fidèle porte alors plainte au commissariat de sécurité publique du 17ème arrondissement. Le pasteur, Jeannette, ainsi que quatre fidèles sont interpellés lundi 9 septembre 2014. Après enquête, ils avouent où ils ont enterré le nouveau-né. Sa dépouille est exhumée quelques heures plus tôt.

Source : © Le Jour

Par Josiane Kouagheu

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz