Cameroun – Trisomie 21 : rompre les préjugés !

Trisomie 21, rompre les préjugés | Crédit photo : © ASJSA
Trisomie 21, rompre les préjugés | Crédit photo : © ASJSA/Illustration

Si la trisomie 21 demeure la cause principale du retard mental chez les personnes déficientes intellectuelles, elle reste mal connue du grand public. On sait généralement que l’origine de la maladie est la présence d’un chromosome surnuméraire dans le patrimoine génétique du malade, mais bien peu de choses sur les traitements qui pourraient être mis en œuvre. Une journée mondiale a été mise en place avec le soutien des Nations Unies, dans le but de mieux informer la population sur cette maladie et sur ses traitements.

Mardi le 21 mars 2017 a marqué la célébration de ladite journée. Lors des activités organisées pour la circonstance, CAMERPOST s’est entendu dire que contrairement à ce qui est répandu dans la société où on pense que c’est la sorcellerie ou encore la malchance, la trisomie 21 n’est pas une malchance. C’est une anomalie chromosomique qui survient lors de la méiose, au cours du processus de fécondation. Cependant, il existe des facteurs de risques parmi lesquels l’âge de la mère.

« Très souvent, lorsque la mère est porteuse de l’anomalie chromosomique, c’est elle qui va la transmettre à sa descendance par rapport à l’homme. Rien n’a encore démontré que ce facteur est spécifiquement lié aux chromosomes X », ont expliqué des conférenciers qui enchaînent : « toutefois, des études effectuées en France ont montré que les risques de cette maladie augmentaient avec l’âge. On estime par exemple, que pour une femme dont l’âge est compris entre 35 et 38 ans, le risque est de 1 %. Mais, plus cet âge augmente, plus le risque est élevé ».

La trisomie 21 ou syndrome de Down n’est donc pas une maladie mais une malformation congénitale. Elle est due à la présence d’un chromosome surnuméraire sur la 21ème paire de chromosomes c’est à dire qu’au lieu d’avoir au total 46 chromosomes, l’individu trisomique en possède 47. « Il n’y a pas de traitements contre cette aberration chromosomique mis à part ceux destinés à prévenir ou à corriger les symptômes », a-t-on fait savoir.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz