Cameroun – Tribunal Criminel Spécial : des responsables de la fédération de Volley-ball entendus

Des responsables de la fédération de Volley-ball entendus au Tribunal Criminel Spécial | DR
Des responsables de la fédération de Volley-ball entendus au Tribunal Criminel Spécial | DR

Quelques responsables de la fédération camerounaise de volley-ball ont été entendus au Tribunal criminel spécial. C’est à la suite d’une plainte déposée par  Emergence group S.A. le 29 février 2016.

L’objet de la plainte est « dénonciation et détournement de deniers publics ». Tout commence en novembre 2015.  Abdoul rasoul Abakar, le responsable d’Emergence Group dépose une plainte au tribunal de grande instance du Mfoundi. Il se plaint des « abus de confiance et escroquerie ».

La police judicaire convoque alors le 15 décembre 2015, les cadres de la Fecavolley. Selon l’enquête, l’on apprend que Emergence Group a signé avec la dite fédération un contrat, qui stipulait que le groupe devait préfinancer les activités sportives des équipes nationale de  la Fecavolley, messieurs et dames qualifiées aux championnats mondiaux de Volleyball 2014 et la participation des dites équipes aux différents championnats mondiaux en Italie et en Pologne.

Ce contrat a été paraphé le  5 août 2015, précisent nos confères du Jour. Et  le document a été signé non pas seulement par les deux parties, mais aussi par le ministère des Sports.   A la suite de cette signature, 113 millions Fcfa ont été versés dans les comptes de la Fecavolley. A ce jour, Emergence Group S.A soutient que seuls, 57 millions Fcfa ont été remboursés.  Dans la plainte, l’on peut lire « en vertu de cette convention impliquant le ministère des sports et de l’éducation physique, une somme de 178 000 000 Fcfa a été versée par Emergence group S.A. dans les comptes de la fédération camerounaise de Volley ball afin d’être ventilée aux regisseurs que le linistére des Finances avait désignés pour gérer les fonds spéciaux  que l’Etat avait débloqués pour le finance ment des équipes nationales sus évoquées ». L’affaire ne fait commencer.

© CAMERPOST par Ousmane Biri

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz