Cameroun – Transport Interurbain : Les bonnes affaires des petits vendeurs

Les bonnes affaires des petits vendeurs  | Illustration/DR
Les bonnes affaires des petits vendeurs | Illustration/DR

C’est désormais à bord des cars de transports sur les grands axes routiers du pays que voyageurs et vendeurs font de bonnes affaires.  C’est devenu un fait banal. Le voyageur qui n’a pas eu le temps de s’approvisionner en produits divers peut, le faire dans le car de transport chemin faisant. Le phénomène prend de l’ampleur. Pour être témoin, il faut emprunter une transnationale, qui relie deux grandes villes, surtout les capitales régionales, en journée parfois même dans la nuit.

Mode opératoire

C’est généralement à la sortie de la gare routière, que l’intrus vous accueil. L’agent commercial qui n’a ni place assise, ni ticket, fait irruption dans le car avec l’accord du conducteur. Très courtois, l’homme se fait vite intéressant. Il commence part : « Mesdames, Messieurs, bienvenu dans ce bus de l’agence. Excusez-moi de vous déranger. Je suis papa bonheur. Je demande votre attention s’il vous plait. J’ai avec moi des produits à vous présenter». Ce sont des produits miracles jamais vus. Une présentation pompeuse et il faut tester de l’efficacité du médicament dans le car. La ruse marche.

Choix du lieu de vente

Bienvenu Tsafack, commerce sur l’axe Douala-Yaoundé depuis deux ans. Il vend des produits alimentaires. Pour le choix du type de commerce, il dévoile que « les marchés sont saturés. Et puis, aller dans un marché sous-entend d’autres contraintes : location d’un espace, faire face à la concurrence, payer les impôts et autres frais. C’est lourd pour quelqu’un qui n’a que 20 000FCFA de budget » confie indiscrètement Bienvenu Tsafack.

Du prix de la qualité

Martine Anaba, a acheté des paquets de biscuits. Elle avoue avoir été touchée par le marketing. « Je n’avais pas au programme un achat quelconque de biscuits. Je crois aussi que les prix sont alléchants et il faut en profiter, même si la provenance me fait tiquer. Bon on fait avec». Honoré Pélengo, assure qu’acheter dans le bus c’est faire une bonne affaire «Rendu dans un point de vente en ville, le prix est doublé. Nous sommes convaincus de la qualité de nos produits ».

Côté vendeur « On joint les deux bouts. Lors de la sortie des produits, on reçoit des goûtés. Et si vous parvenez à vendre les goûtés, c’est un bonus. L’on reçoit des formes ristournes après un certain temps de vente. De toutes les façons celui qui ne s’en sort pas abandonne». Réplique Honoré pélengo.

En dehors de l’aspect nuisant de ces vendeurs qui agacent souvent, c’est moment de plaisir d’écouter ces commerçants à la crié.

© CAMERPOST par Augustin Tacham

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Cameroun – Transport Interurbain : Les bonnes affaires des petits vendeurs"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Bih Laura

Profitez bien de la rentré scolaire

Etienne Kaham

Mais avec trop de faut tradi praticiens qu’ils nuisent les passagers lors du voyage

wpDiscuz