Cameroun – Transport aérien : Deux avions chinois destinés à Camair-Co cloués au sol

Le vol inaugural des deux MA60 a été annulé à la dernière minute | Illustration/DR
Le vol inaugural des deux MA60 a été annulé à la dernière minute | Illustration/DR

Le vol inaugural prévu mardi des deux aéronefs de marque Modern ARK 60 (MA60), de fabrication chinoise et destinés l’exploitation commerciale de la Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co), a été annulé à la dernière minute du fait de dissensions entre le ministère des Transports et l’Autorité aéronautique nationale (CCAA), a-t-on appris de source introduite.

Le vol, qui devait relier en aller-retour la capitale Yaoundé à la métropole économique, Douala, a finalement été reporté au 23 janvier prochain en raison des réserves émises par l’instance de certification quant à la fiabilité de ces appareils.

Selon la même source, la CCAA a demandé un délai supplémentaire aux autorités en vue de s’assurer que toutes les conditions de sécurité étaient remplies avant de donner son onction pour l’envol définitif de ces avions, fabriqués par la China Aviation Industry Corporation (AVIC) et qui ont d’une capacité comprise entre 48 et 52 places.

Objets de controverse quant à leurs performances, à leur fiabilité et présentés comme non certifiés par l’aviation civile internationale, ils ont, avant leur réception par le Cameroun début avril dernier, fait l’objet d’ajustements techniques avant la livraison.

En juin 2013, pourtant, le directeur général de la compagnie de l’époque, le Hollandais Matthijs Boertien,avaient déclaré que les appareils ‘’made in China” posaient des problèmes de normes et pourraient exposer Camair-Co à des difficultés de certification indispensables à son développement.

Aux termes d’un accord bilatéral d’un montant de 34,4 milliards FCFA, la Chine s’était engagée à aider au renforcement de Camair-Co.

Les deux pays ont par ailleurs connu une période de froid consécutive aux tergiversations du gouvernement camerounais à réaliser son projet d’achat des avions, la Chine menaçant de se retirer de tous les projets d’investissement actuellement engagés et financés chez son partenaire.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz