Cameroun : Trafic maritime fluide au Port de Douala

Une vue du Port autonome de Douala | © Wikipedia
Une vue du Port autonome de Douala | © Wikipedia

La fluidité du transport maritime est de retour au port de Douala à travers le Douala International Terminal (DIT), concessionnaire du terminal à conteneurs qui a réalisé au cours de l’année 2015 « des performances qui ont permis de décongestionner le port », ont constaté lundi sur place dans la métropole économique camerounaise, des acteurs de cette place portuaire.

A ce titre, les trafics import et export de DIT sont en progression de 14 pour cent par rapport à 2014, soit 348 373 du volume de conteneurs EVP traités à mi-décembre 2015 contre 304 810 EVP à mi-décembre 2014.

Par ailleurs, les exportations conteneurisées ont connu une forte progression avec un taux de croissance de 30 pour cent passant de 92 927 EVP à 116 315 EVP en un an alors que le taux d’occupation des parcs import et export est inférieur à 70 pour cent actuellement contre 147 pour cent par le passé, le référentiel maritime d’exploitation étant à 85 pour cent.

Selon Hamadou Sali, le président du conseil d’administration de DIT, «les bonnes performances de DIT en 2015 nous permettent de nous féliciter du travail effectué par nos équipes mais davantage de la bonne collaboration des autorités qui ont accompagné le processus de décongestion du Port de Douala ».

En tout état de cause, a-t-il souligné, « le mérite revient aux actionnaires qui en une année ont investi environ 8 milliards de francs CFA. Ce qui permet à notre terminal à conteneurs DIT d’aller au-delà des 35 milliards francs CFA d’engagements initiaux d’investissements 2005-2019 et a réalisé 48 milliards de francs CFA ».

Dans cette mouvance, le délai moyen de passage des marchandises conteneurisées à l’exportation est aussi en dessous de la franchise règlementaire de 7 jours ouvrables et le délai moyen de mise sur camions de conteneurs à l’importation est inférieur à une heure.

Le temps moyen d’attente de réception à l’export est passé de 1h 40 mn en 2014 à 45 min en 2015 tandis qu’à l’import, la moyenne de 3h 25 min d’attente service livraison en 2014 est de l’ordre de 90 min en 2015.

L’assainissement de la situation est le résultat de la conjugaison des efforts de tous les acteurs, en l’occurrence le Port autonome de Douala (PAD), le Groupement professionnel des acconiers du Cameroun (GPAC) et l’Union des consignataires et armateurs du Cameroun (UCAM).

« Nous nous félicitons de la parfaite maitrise de nos activités sur le parc comme au niveau des performances navires. Grâce à la bonne collaboration avec nos partenaires, le PAD et la Douane, entre autres, nous avons réussi à renforcer le désengorgement du terminal amorcé depuis le premier trimestre de cette année. En termes de bilan, je confirme que les lourds investissements consentis portent leurs fruits avec l’accélération des livraisons » a relevé Jakob Sidenius Directeur général de DIT.

© CAMERPOST avec © APA